You are here

Les mutations industrielles dans le secteur européen de l'emballage

Les mutations industrielles dans le secteur européen de l'emballage

L'industrie européenne de l'emballage doit conserver son rôle de chef de file, basé sur quatre piliers principaux: utilisation efficace des ressources; R&D et innovation; dialogue social; durabilité; adaptation.

 

 

Efficacité dans l'utilisation des ressources: le secteur de l'emballage a un rôle essentiel à jouer pour augmenter le taux de recyclage dans les États membres de l’UE. Toutefois, à cette fin, il est encore nécessaire de fournir de l'aide aux entreprises, et le CESE estime que la Commission européenne pourrait fournir une assistance en donnant davantage d'informations sur les bonnes pratiques et sur l'utilisation optimale des ressources disponibles.

 

Défis: le CESE estime que, s'agissant des mesures politiques concernant ce secteur spécifique, l'UE devrait examiner en priorité la question de l'équilibre du prix de l’énergie. Pour contribuer davantage à la réalisation des objectifs de l'UE en matière d'émissions de carbone, chaque secteur devrait définir des objectifs réalistes en matière de recyclage, conformément à ceux qui sont définis dans la législation de l'UE (directive relative aux emballages et aux déchets d'emballages et directive-cadre relative aux déchets) en lien avec la stratégie Europe 2020, et par conséquent fournir des déclarations annuelles qui permettraient de mesurer les progrès accomplis. Une campagne de sensibilisation du public pourrait également permettre de promouvoir les «exigences essentielles» que la directive relative aux emballages et aux déchets d'emballages définit en matière d'excès d'emballage. À titre d'exemple, la Commission devrait fixer un calendrier précis en vue de demander l’interdiction complète des sacs en plastique jetables à usage unique au profit de sacs réutilisables ou biodégradables.

 

Recherche et développement et innovation: l'appui de la Commission européenne serait bienvenu pour organiser une méthodologie améliorée aux fins de la collecte de données sur le secteur. Pour le CESE, les principaux défis que le secteur doit relever en termes de R&D sont également importants et comprennent notamment l'efficacité des transports de marchandises, l'efficience des systèmes de traçabilité, la réduction des coûts et les problèmes de réglementation et de sécurité, parallèlement à l'écoconception et à la performance de l'emballage sur le plan du cycle de vie. Le CESE estime que, compte tenu de ces besoins et de cette approche spécifiques, il est très important que les financements d'Horizon 2020 en faveur de l'innovation soient une priorité et une chance à saisir pour le secteur européen de l'emballage. Il est essentiel, pour la survie du secteur sur le long terme, que des investissements en capital soient faits parallèlement à un investissement dans la force de travail du secteur.

 

La Commission estime que «le commerce électronique constitue un important moteur de développement pour l'Europe, avec un potentiel de croissance de l'économie et de l'emploi estimé à plus de 10 % par an entre 2013 et 2016». Cette évolution pourrait inciter à mettre en œuvre de nouvelles solutions pour réduire les déchets d'emballage tels que les cartons et plastiques, et il est souhaitable que la R&D tienne compte de cette dynamique dans ses activités.

 

Le CESE considère qu'il faut débattre de la durabilité du secteur par l'intermédiaire de la société civile et du dialogue social, aux niveaux national et européen. La création d'un comité de dialogue social sectoriel (CDSS) pour le secteur de l'emballage pourrait offrir cette possibilité.

 

Downloads

Infopack CCMI/122