You are here

Les effets de la crise économique et financière sur la répartition de la main-d'œuvre entre les secteurs de production, en portant une attention particulière aux PME

Les effets de la crise économique et financière sur la répartition de la main-d'œuvre entre les secteurs de production, en portant une attention particulière aux PME

Contenu essentiel de l'avis

 

Parmi les actions prioritaires, le CESE distingue le développement des potentialités des nouveaux entrepreneurs, surtout féminins, l'emploi des jeunes et le soutien à l'objectif phare "Jeunesse en mouvement".

Le CESE recommande l'organisation régulière d'une conférence annuelle des PME destinée à réaliser le bilan de la situation européenne des PME, notamment au regard de l'emploi. Cette conférence exemplaire devrait associer diverses organisations professionnelles nationales et européennes et toutes les institutions européennes.

Le CESE demande en particulier de mettre en œuvre une feuille de route afin de garantir immédiatement les conditions nécessaires au développement de nouvelles entreprises innovantes et au soutien des PME existantes, de contribuer à la création de nouveaux emplois, nécessaire pour sortir de la crise, et de relancer une croissance durable; les actions prévues doivent être programmées au niveau européen, national et régional et inclure tant les entreprises commerciales et non commerciales que celles de l'économie sociale. Outre cette feuille de route, il convient de prévoir une formation pour les chômeurs et les jeunes afin qu'ils aient accès aux nouveaux emplois.

L'UE pourrait soutenir, en accord avec les pays membres, dans les régions de la convergence, l'utilisation de fonds structurels visant à soutenir les PME.


De l'avis du CESE, il y a lieu d'accélérer le processus d'internationalisation des PME, en accroissant leur accès à de nouveaux marchés et, partant, leur capacité de création d'emplois.

L'accès aux nouveaux marchés doit être précédé d'accords commerciaux solides prévoyant des protocoles de procédure simples prêts à l'emploi par les PME.

Le CESE souligne l'importance des marchés publics par rapport aux normes sociales et environnementales en tant qu'instrument de soutien à la survie des entreprises et à l'emploi local.

D'après le CESE, il y a lieu de renforcer les groupes d'innovation et les groupes sectoriels de PME.

Des instruments comme Jeremie, Jasper et Jessica doivent être renforcés.

Le CESE invite la Commission à accroître ses interventions de promotion des technologies à basses émissions de carbone et de l'économie verte, qui sont source de nouveaux emplois de meilleure qualité.

Le CESE recommande que le réseau "Enterprise Europe Network" remplisse non seulement des fonctions d'info-conseil général mais aussi sectoriel et qu'il se voie attribuer des fonctions administratives de guichet unique.

Le CESE demande d'accélérer l'adoption du Statut européen des PME et la mise en œuvre, au niveau des États membres, du Small Business Act, sur lesquels le Comité s'est déjà prononcé.