Industrie aéronautique

This page is also available in

Industrie aéronautique

Contenu essentiel de l'avis

L'avis porte sur le secteur de l’industrie aéronautique européenne qui dessert le marché du transport civil de passagers et de fret avec des engins à voilure fixe. Dans ce cadre, il propose plusieurs recommandations, notamment:

 mettre en place un nouveau cadre dans le domaine du développement technologique qui encourage les sociétés des différents pays de l'UE à travailler ensemble plus efficacement pour fixer et réaliser leurs priorités industrielles;

 renforcer la coordination entre la Commission européenne et l’Agence européenne de défense (AED) pour promouvoir le développement de nouvelles technologies hybrides servant à la fois dans le segment militaire et le segment civil de l’aéronautique, ainsi que pour contrôler leur dissémination;

 soutenir les industriels pour la mise en œuvre de "CLEAN SKY JTI";

 promouvoir la participation active des pays de l'UE ayant une vocation aéronautique reconnue à la construction d'un réseau européen de sous-traitants capables d'offrir de produits et services à haute valeur ajoutée, tout en facilitant les rapprochements entre eux pour l'atteinte d'une taille critique;

 soutenir les entreprises qui ont développé des stratégies industrielles innovantes de type "Open Innovation" dans le secteur européen de l'aéronautique régionale;

 favoriser la diminution du taux de dépendance des sous-traitants vis-à-vis des donneurs d’ordres actuels;

 réfléchir à une procédure de financement pouvant assurer la continuité du processus de fabrication, nonobstant le contentieux entre l'UE et les États-Unis devant l'OMC;

 anticiper l’évolution et les changements professionnels avec la mise en place d’une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences;

 adopter rapidement un ensemble de mesures visant:

o l’écologisation du transport aérien;
o la satisfaction et la sécurité des passagers;
o la réduction des émissions de CO2 du secteur du transport aérien (conformément à la politique européenne de réduction générale des émissions de CO2 en Europe), des nuisances sonores et de la consommation des carburants;
o le développement des conceptions facilitant le démantèlement des vieux matériels (utilisation de matières recyclables, etc.).

En définitive, le Comité considère que les enjeux du secteur doivent s'appuyer sur le maintien de la compétitivité, son utilité pour le citoyen et son rayonnement sur la scène internationale. Dans cette perspective, il estime que la Commission et les États membres doivent promouvoir des actions concrètes pour mieux anticiper les mutations à venir et minimiser les impacts sociaux.