Faire progresser le cadre politique de l’Union européenne en faveur d’une transition juste: quelles sont les mesures nécessaires?

EESC opinion: Faire progresser le cadre politique de l’Union européenne en faveur d’une transition juste: quelles sont les mesures nécessaires?

Points clés

Le CESE:

  • expose dans le présent avis exploratoire les six éléments clés d’un cadre politique en faveur d’une transition juste (CPTJ), accompagnés de mesures concrètes à court et à long terme;
  • souligne qu’une transition juste devrait figurer au premier rang des priorités politiques de la prochaine législature de l’Union et qu’elle devrait être consacrée dans toutes ses institutions au moyen d’une approche globale, transsectorielle et cohérente, et propose des mesures concrètes, telles que:
    • la préparation et l’adoption d’un «programme de l’UE à l’horizon 2050»;
    • la désignation d’un commissaire chargé de la transition juste au cours de la prochaine législature; et
    • la création d’un observatoire de la transition juste;
  • estime que le CPTJ devrait être fondé sur les principes de la durabilité environnementale, du droit à une vie décente et de la protection des valeurs sociales, et qu’il devrait avoir pour objectif de promouvoir une économie durable qui assure le bien-être de tous dans les limites de notre planète, y compris au moyen d’une stratégie globale de l’UE pour 2050 au service du développement durable et des réformes nécessaires du Semestre européen;
  • est d’avis que le CPTJ devrait préserver la continuité du modèle social européen et le développer plus avant;
  • est convaincu que le CPTJ devrait être élaboré et mis en œuvre sur la base d’un dialogue social et de négociations collectives efficaces, et d’un dialogue civil, en associant les collectivités locales et régionales. Le Comité encourage l’élaboration de plans en faveur d’une transition juste à tous les niveaux, ainsi que la protection et la formation des travailleurs;
  • fait valoir que le CPTJ devrait s’accompagner de politiques de l’UE qui permettent aux entreprises de devenir compétitives de manière équitable, durables, plus fortes et plus résilientes et de jouer leur rôle s’agissant d’assurer une transition juste qui soit centrée sur les personnes et adaptée aux conditions locales, qui protège la nature et l’environnement, et qui offre la possibilité de saisir les occasions qui se présentent;
  • est persuadé qu’il est essentiel d’investir de façon adéquate dans une transition juste pour réaliser le CPTJ et suggère d’étudier la possibilité d’introduire une règle d’or et d’assortir les investissements de conditionnalités sociales et environnementales, ainsi que de réformer le pacte européen de stabilité et de croissance afin de surveiller, coordonner et faciliter les dépenses et les réformes nécessaires pour atteindre l’objectif de ladite transition.