Éducation à l’Union européenne (avis exploratoire à la demande de la présidence roumaine)

This page is also available in

Avis du CESE: Éducation à l’Union européenne (avis exploratoire à la demande de la présidence roumaine)

Points clés

Le CESE:

  • estime que la réussite du projet européen dépend des valeurs qu’il représente et que son énergie et son esprit reposent sur une identité européenne forte et l’identification des citoyens de l’Union à celle-ci. Un enseignement, une formation et un apprentissage tout au long de la vie suivant une approche globale, inclusive et de qualité sont fondamentaux pour instiller un sentiment d’appartenance et de responsabilité parmi les citoyens de l’Union et pour stimuler une participation active de leur part au processus décisionnel de l’UE, et devraient être un droit pour tous; des efforts doivent être accomplis pour parvenir à une «éducation à l’UE » de toutes les tranches d’âge;
  • souligne que ce type d’éducation devrait concerner tous les groupes d’âge dans des contextes d’apprentissage formels, non formels et informels; appelle à accroître le budget des activités Jean Monnet du programme Erasmus+ et à élargir la portée de ce programme afin qu’il fournisse des projets axés sur l’apprentissage de l’UE, ce qui favorisera la construction d’une identité européenne et encouragera le dialogue civil entre les adultes;
  • souligne l’importance des stratégies d’information, de communication et d’éducation (ICE) pour améliorer la manière dont les informations sur l’UE et ses réalisations sont fournies; il y aurait lieu de prévoir dans ce cadre un rôle actif pour les médias de service public ainsi que pour les membres du Parlement européen et du CESE;
  • recommande de fournir et de promouvoir une plateforme contenant du matériel pédagogique sur l’UE, ses valeurs fondamentales et la démocratie. Elle devrait être disponible aux établissements d’enseignement et aux apprenants dans différentes langues de l’UE;
  • suggère de faire figurer l’enseignement sur l’UE, ses réalisations et son évolution aux programmes de tous les secteurs de l’éducation; souligne à cet égard l’importance de prévoir des formations professionnelles et continues sur l’éducation à l’Union européenne pour l’ensemble du corps enseignant;
  • considère que les parties prenantes telles que les syndicats, les entreprises et les OSC actives dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et des adultes devraient être encouragées et soutenues en vue de renforcer leurs activités consacrées à l’apprentissage et à l’enseignement de l’Union européenne.
  • recommande de promouvoir des partenariats entre les établissements d’enseignement formel et non formel aux fins de l’éducation à la citoyenneté et de l’apprentissage de l’UE; plaide à cet égard pour que les organismes de jeunesse soient associés à la définition des programmes d’études et à la manière d’enseigner l’éducation à la citoyenneté.