Conséquences de la législation européenne sur les semi-conducteurs sur les industries manufacturières de l’aérospatial et de la défense

This page is also available in

Les puces semi-conductrices sont les éléments fondamentaux des produits et des services numériques. Des smartphones aux voitures, en passant par des applications et des infrastructures critiques pour les soins de santé, l’énergie, la mobilité, les communications et l’automation dans l’industrie, les puces électroniques sont incontournables dans l’économie numérique moderne. Ce sont elles qui déterminent les caractéristiques de performance des systèmes numériques, notamment leur sécurité et leur efficacité énergétique, qui sont des paramètres essentiels de la double transition numérique et écologique. Elles jouent également un rôle primordial dans les technologies numériques clés de l’avenir, et notamment dans l’intelligence artificielle (IA), la 5G et l’informatique de périphérie, comme exposé dans la décennie numérique 2030 de l’UE.  Pour le dire simplement: pas de «numérique» sans puces électroniques.

Depuis le début de la pandémie au printemps 2020, l’Europe et d’autres régions du monde connaissent d’importants problèmes d’approvisionnement en puces électroniques, voire des pénuries. Alors que la transformation numérique s’accélère et s’étend à l’ensemble de la société, une pénurie de puces entrave la production industrielle et le développement économique dans tous les secteurs et pourrait avoir des conséquences sociétales graves. Les perturbations des chaînes d’approvisionnement des semi-conducteurs ont attiré l’attention du monde entier sur le fait que les puces électroniques sont au cœur de l’économie et de notre vie quotidienne.

Les semi-conducteurs sont un secteur à forte intensité de capital et de connaissances qui connaît une évolution technologique rapide. La production de puces s’inscrit dans une chaîne d’approvisionnement mondiale, complexe et, dans certains segments importants, excessivement concentrée. Ainsi, aujourd’hui, deux entreprises seulement dans le monde, situées à Taïwan et en Corée du Sud, sont en mesure de fabriquer les puces électroniques les plus avancées.

Dans les semi-conducteurs, l’Europe est forte dans certains domaines bien précis, par exemple la conception de composants pour l’électronique de puissance, les dispositifs à fréquence radio et analogiques, les capteurs et les microcontrôleurs qui sont largement utilisés dans l’industrie automobile et l’industrie manufacturière. C’est aussi en Europe que se concentrent, au niveau mondial, les activités de recherche sur les semi-conducteurs. Elle dispose de centres de recherches de premier plan qui font progresser dans le monde entier les technologies les plus modernes en matière de semi-conducteurs. La technologie européenne est en réalité un moteur essentiel dans la miniaturisation  des puces; des concepts tels que FinFET et Gate-all-around  sont indispensables pour la production des puces puissantes de nouvelle génération, et la technologie FD SOI  est cruciale pour réduire la consommation d’énergie.

L’Europe est aussi très bien placée en ce qui concerne les matériels et les équipements requis pour faire fonctionner de grandes usines de fabrication de puces, et compte de nombreuses entreprises qui jouent un rôle essentiel dans la chaîne d’approvisionnement. Elle possède aussi des secteurs industriels puissants et diversifiés qui sont des utilisateurs finals de puces, par exemple la construction automobile, l’automation industrielle, les soins de santé, l’énergie, les communications, l’agriculture, etc.