Comment promouvoir, sur la base de l’éducation et de la formation, du point de vue de l’apprentissage tout au long de la vie, les compétences dont l’Europe a besoin pour établir une société plus juste, plus solidaire, plus durable, plus numérique et

This page is also available in

Avis du CESE: Comment promouvoir, sur la base de l’éducation et de la formation, du point de vue de l’apprentissage tout au long de la vie, les compétences dont l’Europe a besoin pour établir une société plus juste, plus solidaire, plus durable, plus numérique et

Points clés

Le CESE:

  • recommande de fixer des objectifs réalisables à long terme et de mettre en place un système de suivi permanent dans l’espace européen de l’éducation (EEE) pour chaque État membre afin d’offrir à tous une éducation et une formation inclusives et de qualité et l’accès à l’apprentissage tout au long de la vie;
  • demande que l’espace européen de l’éducation soit mis en œuvre au niveau national, à la suite d’un dialogue social efficace avec les enseignants; propose que les indicateurs et critères d’évaluation de l’EEE soient régulièrement ajustés, et que l’on en ajoute d’autres, notamment sur les aptitudes et compétences vertes;
  • souligne que la gouvernance démocratique des systèmes d’éducation et de formation doit être renforcée et garantie, et qu’elle suppose une réelle consultation de la société civile organisée;
  • demande que soit adoptée la mise en œuvre effective du premier principe du socle européen des droits sociaux, avec la participation des organisations de la société civile et des partenaires sociaux intéressés, et avec le soutien d’investissements publics durables et de la facilité pour la reprise et la résilience;
  • insiste sur l’importance d’adopter une approche holistique quant à la mise en œuvre des récentes initiatives de l’Union dans les domaines de l’éducation, de l’enseignement et de la formation professionnels, des compétences, de l’éducation des jeunes et des aptitudes numériques;
  • propose de lutter contre les inégalités croissantes dans les écoles et dans l’ensemble de la société au moyen de politiques sociales et éducatives conjointes efficaces au niveau national;
  • invite les États membres à apporter un soutien efficace à ceux qui rencontrent des difficultés pour accéder à un enseignement et à une formation pour adultes inclusifs et de qualité, via un financement ciblé pour les personnes dans le besoin;
  • appelle à la mise en œuvre de la recommandation du Conseil relative à la validation de l’apprentissage non formel et informel et de la convention de Lisbonne sur la reconnaissance des qualifications; réitère que les microqualifications ne devraient pas faire l’objet de réglementations excessives afin de préserver leur flexibilité par rapport aux besoins du marché du travail;
  • se félicite que le plan d’action en matière d’éducation numérique pour la période 2021-2027 s’attache à l’égalité de l’accès aux outils numériques, à l’internet et au développement des aptitudes et des compétences numériques; souligne que sa mise en œuvre doit garantir, entre autres, un dialogue social et une consultation effectifs des acteurs concernés;
  • demande une utilisation efficace et cohérente du plan de relance, du programme Next Generation EU et d’autres fonds de l’UE, comme le FSE+, pour soutenir les politiques d’éducation et de formation;
  • souligne l’importance d’enseigner des compétences essentielles, notamment la sensibilité sociale, l’empathie, le dialogue interculturel et les aptitudes à la citoyenneté tout au long du processus d’éducation et de formation.