Avis du CESE: Le rôle des partenaires sociaux dans l'amélioration de la situation des jeunes sur le marché de l'emploi

This page is also available in

Avis du CESE: Le rôle des partenaires sociaux dans l'amélioration de la situation des jeunes sur le marché de l'emploi

Points clés

L'action des partenaires sociaux doit poursuivre les objectifs centraux suivants:

  • inciter les gouvernements nationaux à mener à bien des réformes appropriées;
  • utiliser tous les moyens à disposition, en particulier les programmes du Fonds social européen afin d'offrir à tous les jeunes un emploi de qualité et correctement rémunéré;
  • écourter la période de transition entre la fin de la scolarité et l'insertion définitive dans la vie active;
  • remplir de manière constructive la période d'inactivité des jeunes qui se trouvent au chômage ou qui sont à la recherche d'un premier emploi;
  • faciliter l'intégration des catégories de jeunes les plus vulnérables;
  • garantir la conciliation de la vie professionnelle et de la vie privée et familiale;
  • assurer un équilibre approprié entre la flexibilité et la sécurité;
  • assurer une meilleure coopération entre les entreprises, les écoles secondaires et les universités;
  • promouvoir l'esprit d'entreprise, la créativité et l'innovation;
  • accroître la qualité de l'apprentissage en entreprise (stages d'apprentis) et le rendre plus attrayant;
  • promouvoir des mesures qui évitent le chômage de longue durée chez les plus jeunes;
  • divulguer auprès des jeunes leurs droits économiques et sociaux.

Les domaines d'intervention sont multiples et divers et peuvent être regroupés en sept grands axes:

  • Éducation: intervenir aux niveaux national, régional et local pour trouver une meilleure mise en rapport avec le monde du travail;
  • Formation professionnelle: participer à la conception et à l'organisation des systèmes de formation professionnelle, en encourageant le perfectionnement personnel et l'acquisition d'aptitudes sociales;
  • Stages professionnels: offrir des stages intégrés au parcours scolaire des jeunes, en élaborant des codes de conduite sur les conditions de travail et les rémunérations des stagiaires;
  • Négociation collective: intégrer les droits des jeunes en tant que citoyens de plein droit dans le plan de concertation et de dialogue social;
  • Vie associative: collaborer avec les organisations de jeunes, en promouvant et en faisant connaître les réseaux de contacts entre les jeunes et le monde du travail;
  • Bonnes pratiques: promouvoir l'échange de bonnes pratiques;
  • Mobilité (tant dans l'Union européenne que dans les entreprises): favoriser l'apprentissage d'autres langues , en permettant un échange d'expériences professionnelles avec pour principe de départ la garantie de leurs droits en tant que travailleurs.