You are here

Développement rural et emploi dans la région Euromed

Développement rural et emploi dans la région Euromed

Points clés:

Le rapport d'information se penche sur un secteur devenu essentiel dans la région Euromed. Les soulèvements qui se sont produits dans cette région ont non seulement mis en lumière les abus de dictateurs autocrates, mais ont aussi attiré l'attention sur le fait que le développement économique et social était une nécessité urgente, en particulier dans les régions rurales. L'insécurité alimentaire et le prix élevé des denrées alimentaires resteront en outre un problème dans la région.

Les principales observations et recommandations dans l'avis portent notamment sur les aspects suivants:

  • La croissance économique souhaitée ne peut avoir lieu en marge du processus de démocratisation et du respect des droits fondamentaux dans le bassin méditerranéen. Si l'on veut que la population puisse profiter de la croissance, il ne suffit pas de procéder à une ouverture des échanges commerciaux; il faut aussi mener de profondes réformes structurelles.
  • L'Union européenne doit corriger les erreurs du passé et s'engager afin d'éviter qu'une éventuelle zone de libre-échange méditerranéenne n'engendre une répartition très inégale de la richesse dans les zones rurales de la Méditerranée.
  • Il serait avisé de soutenir des stratégies sectorielles différenciées aux niveaux local, régional et national.
  • Il est nécessaire de diversifier l'économie dans les zones rurales grâce à la création de nouvelles sources de richesse à l'intérieur d'un cadre juridique transparent, garant des droits sociaux des travailleurs et de la sécurité juridique des investisseurs.

Cette stratégie doit se fonder sur trois piliers: la formation, la technologie et l'innovation, destinés à l'obtention d'un bon niveau de qualité et d'une valeur ajoutée ainsi qu'à l'amélioration de la commercialisation. Le plus grand défi en la matière consiste à adapter la formation aux besoins changeants de l'offre d'emploi en milieu rural. Les centres de formation spécialisés dans les zones rurales doivent stimuler la création d'emplois, encourager l'auto-emploi et améliorer la coordination entre les secteurs public et privé.   Des secteurs traditionnels comme le tourisme et l'agriculture doivent être réorientés afin que la population locale puisse bénéficier pleinement de leur développement. Par ailleurs, il est indispensable d'envisager les possibilités de développer de nouveaux secteurs énergétiques ou environnementaux dans les milieux ruraux. Des initiatives inspirées par une mentalité collective, à l'instar de l'économie sociale, devraient être promues. Le CESE mise en priorité sur des politiques spécifiques à même de favoriser l'intégration professionnelle des jeunes et des femmes en milieu rural. Il est indispensable que les différentes administrations concernées associent les organisations de la société civile à la conception, à la mise en œuvre et au suivi des stratégies en faveur de l'emploi en milieu rural. À cet égard, il y a lieu de favoriser non seulement la coopération Nord-Sud, mais aussi Sud-Sud.