Un soutien financier garanti pour les employeurs et les travailleurs en Bulgarie

This page is also available in

Ivan Kokalov
Confédération des syndicats indépendants de Bulgarie

1. Report du paiement de l’impôt sur les bénéfices pour 2019 au 30 juin 2020 au lieu du 31 mars 2020.

2. Subventions de 1 500 à 5 000 EUR au bénéfice des PME.

3. Indemnisation à 60 % du revenu couvert et des cotisations patronales pour un même mois pour chaque salarié dont l’activité a été interrompue ou qui a été placé en temps partiel (dispositif 60/40). Cette mesure est unique en Europe car elle sauvegarde l’emploi et maintient 100 % des revenus des travailleurs. Elle a permis de sauver près de 200 000 emplois. Le nombre total de chômeurs nouvellement inscrits – qui n’ont pas trouvé de poste – pour la période de mars à juin s’élève à plus de 90 000 au total.

4. Depuis le début du mois de juillet, les mesures suivantes ont été prises en Bulgarie pour préserver l’emploi:

  1. Le dispositif 60/40 sera étendu pour permettre aux entreprises d’un plus grand nombre de secteurs, y compris celui de la santé, de s’en prévaloir. Au cours des trois prochains mois, environ 300 000 personnes devraient bénéficier du maintien de leur emploi et de leurs revenus.
  2. Depuis début juillet, une nouvelle mesure a été mise en place pour les secteurs les plus touchés par la COVID-19, à savoir le transport et le tourisme. Celle-ci peut être combinée avec le dispositif 60/40, ce qui signifie que dans les secteurs concernés, le soutien apporté correspondra dans la pratique à une aide 80/20. Des fonds mobilisés à partir d’un budget de plus de 20 millions d’EUR seront versés à près de 22 000 indépendants et travailleurs non salariés pendant une période pouvant aller jusqu’à six mois.
  3. La troisième mesure cible les chômeurs qui seront temporairement embauchés à temps plein ou à temps partiel pour une période pouvant aller jusqu’à trois mois, et elle couvrira le salaire minimum et les cotisations sociales patronales. Le budget prévu est de plus de 80 millions d’EUR, dont 25 millions d’EUR destinés prioritairement aux entreprises du secteur du tourisme, notamment les agences de voyages, les transporteurs et d’autres opérateurs de voyages et réservations.

5. Trois dispositifs de salaire minimum et de report, d’une durée de deux mois pendant l’état d’urgence et d’un mois après son terme, visaient à soutenir 1 200 artistes indépendants.