Informer les membres des mesures prises pour assurer leur protection et celle de leurs entreprises afin d’atténuer les pertes économiques

This page is also available in

Manthos MAVROMATIS
Commission nationale de la Chambre de commerce internationale (ICC) à Chypre

La commission nationale de l’ICC à Chypre a envoyé plusieurs circulaires à ses membres afin de les informer des mesures à respecter pour assurer leur protection et celle de leurs entreprises, ainsi que de la manière de réagir face à un cas de coronavirus avéré ou à un cas suspect au sein de leur entreprise. En outre, la commission a publié une grande quantité d’informations sur son site web, consultable à l’adresse suivante: https://ccci.org.cy/covid-19/

Elle a également tenu des réunions avec les ministres compétents et a présenté une série de mesures qui devraient être prises en vue d’atténuer les effets négatifs de la pandémie sur les entreprises et l’économie. Ces propositions visent globalement:

  • la prolongation des délais de paiement des impôts et d’autres contributions sans appliquer de sanctions;
  • l’utilisation de mesures d’aide d’État pour fournir des liquidités et des fonds de roulement aux entreprises;
  • la mise à disposition par les banques des liquidités nécessaires à toutes les entreprises confrontées à des difficultés;
  • la mise en place, outre les congés de maladie payés pour les cas confirmés ou les personnes mises en quarantaine par mesure de précaution, d’une aide au revenu pour les employés et les entreprises contraintes de suspendre leurs activités;
  • la prolongation de l’arrêt des activités des hôtels jusqu’au 31 mai 2020 et le paiement d’indemnités de chômage aux employés concernés;
  • le paiement par l’État du chômage partiel par rotation du personnel des agences de voyages sérieusement touchées par les effets de la pandémie, pour une période d’au moins trois mois;
  • la réduction des coûts de l’électricité pour les entreprises du secteur du tourisme, qui, avec les salaires, constituent la plus grande partie des dépenses de ces entreprises, en particulier des hôtels;
  • l’absence de limitation disproportionnée de la libre circulation des marchandises et, dans le même temps, la garantie de la stabilisation des chaînes de valeur transfrontières.

En outre:

  • la commission nationale de l’ICC à Chypre invite ses entreprises affiliées à essayer, autant que possible au vu de la situation économique très difficile dans laquelle elles se trouvent, de préserver les emplois de la totalité ou de la plupart des membres de leur personnel, en ayant recours, dans la mesure du possible, aux régimes gouvernementaux de suspension temporaire du travail;
  • au cours de cette période difficile, le gouvernement doit renforcer les liquidités des entreprises par tous les moyens, en reportant ou en suspendant temporairement les délais de paiement des différents impôts et taxes, tels que la TVA, l’assurance sociale, le fonds de cohésion, ainsi que d’autres prélèvements sur les salaires sans infliger d’amendes ni appliquer de sanctions.