Stefano Mallia prend la présidence du groupe des employeurs du CESE

This page is also available in

Stefano Mallia devient le nouveau président du groupe des employeurs du CESE pour la première moitié du mandat 2020-2025, après avoir été confirmé dans cette fonction lors de la réunion inaugurale du groupe des employeurs du CESE, le 27 octobre dernier. Au cours de sa présidence, M. Mallia s’emploiera à garantir que l’Europe, et en particulier le marché unique, continuent à fournir aux employeurs des conditions propices pour se développer et réussir.

Membre du CESE depuis 2010, où il siège au sein de la délégation maltaise, M. Mallia a occupé différentes fonctions, notamment celles de vice-président du groupe des employeurs et de président du groupe de suivi «Brexit» au sein du CESE. En dehors du CESE, il est partenaire de la société anonyme EMCS, qui s’occupe d’analyse économique et de conseil aux entreprises, et ancien président de la Chambre maltaise du commerce, des entreprises et de l’industrie. Depuis plusieurs années, il a été chargé de missions pour le compte de la Commission européenne, du gouvernement maltais et d’entreprises privées. Son domaine d’expertise est celui des Fonds structurels de l’Union et du financement des PME.

Dans son discours d’investiture, M. Mallia a souligné qu’au cours des prochains mois, la priorité sera d’abord d’aider les entreprises à survivre à la crise de la COVID, puis de construire une relance qui devra tirer parti des rudes leçons tirées de cette crise. M. Mallia a ajouté qu’«outre la crise de la COVID, nous aurons d’autres défis à relever, comme les conséquences du Brexit et les répercussions des élections américaines». Il exprime la conviction que les entreprises qui parviennent à affronter ces difficultés et à les surmonter seront des acteurs clés de la reprise de l’économie de l’Union dans son ensemble.

M. Mallia a ajouté qu’un défi plus vaste et plus important encore nous attend par ailleurs, celui du changement climatique. Ce défi obligera les entreprises européennes à entamer une transition vers une économie plus propre. Il a toutefois indiqué qu’une telle transition «doit se faire d’une manière économiquement viable car à défaut d’être correctement planifiée, cette belle occasion pourrait très bien se transformer en échec». C’est dans cette dynamique que la numérisation peut jouer un rôle important. Elle nécessitera en outre un environnement législatif qui permette aux entreprises de se développer et de prospérer, tout en encourageant des méthodes de production durables et la fourniture durable de services.

Le CESE et le groupe des employeurs doivent devenir le partenaire naturel des autres institutions de l’UE lorsqu’il s’agit de débattre de l’économie européenne. «Les connaissances spécialisées et la grande diversité des expériences des membres du groupe des employeurs nous permettront de dialoguer de manière professionnelle avec les institutions de l’Union, et de contribuer en particulier aux travaux du Parlement européen et de la Commission», a souligné M. Mallia. Dans le même temps, les membres de son groupe veilleront à ce que les employeurs de leur pays respectif soient clairement informés des décisions prises à Bruxelles.

Downloads

CV of Stefano Mallia