À la recherche de l'esprit ubuntu/muntu cap-verdien

par José Pereira

This page is also available in

 

 

Umuntu ngumuntu ngabantu ou «Je suis, parce que vous êtes»

En donnant à voir des images qui célèbrent le muntu/ubuntu, les photographies révèlent la simplicité, l'être-ensemble, la célébration, l'esprit de communauté, le «rêve» d'un progrès commun, le lien, les fêtes et la communion. Il est vrai que la philosophie de l'ubuntu nous rappelle constamment comment nous devons traiter les autres, qui font partie de nous et sans lesquels nous n'existons pas.

L'on notera avec intérêt que l'objectif du photographe tente d'appréhender cette métamorphose des connaissances ancestrales (en matière de thérapie, de religion, de musique, de droit et d'alimentation) dans les résistances et la créativité humaines qui sont caractéristiques de l'histoire du Cap-Vert.

Ces images douces et magnifiques, tel un vent du large calme et frais, révèlent la vie de ces Afrodescendants qui, devenus Cap-Verdiens, ont lutté contre toutes les structures oppressives (l'esclavage, le colonialisme, le travail forcé, la sécheresse, la misère) par leurs révoltes, leurs soulèvements, par des émeutes, par l'émigration et par une authentique créativité, ce qui leur a permis de créer un pays uni, digne et coloré malgré l'absence de verdure, et accueillant, du moins utopiquement parlant.

Puisse cette exposition de José Pereira, photographe cap-verdien et militant socio-environnemental, qui s'inscrit dans le cadre de la présidence portugaise du Conseil de l'Union européenne, apporter l'esprit d'ubuntu/muntu aux esprits curieux et les amener à voir l'excellence de l'être, la beauté et la responsabilité de l'hospitalité, ainsi que la symétrie des relations communautaires et entre les peuples.

Galerie de photos

Découvrez la galerie de photos