Train de mesures en faveur de l’éducation

This page is also available in

Avis du CESE: Train de mesures en faveur de l’éducation

Points clés

Le CESE:

  • se félicite de la contribution des propositions visant à garantir le droit à une éducation, une formation et un apprentissage tout au long de la vie inclusifs et de qualité, tel que consacré dans le socle européen des droits sociaux;
  • rappelle que l’éducation, la formation et l’apprentissage tout au long de la vie devraient contribuer à promouvoir, entre autres, la citoyenneté démocratique et les valeurs européennes communes, et doter les jeunes comme les adultes des compétences nécessaires pour leur assurer des emplois décents;  
  • souligne que l’espace européen de l’éducation devrait agir en faveur de l’intégration des migrants et des réfugiés dans les domaines de l’éducation et de l’emploi, et insiste, dans le même temps, sur la question de la reconnaissance et de la validation des expériences professionnelles et des certificats de travail;
  • se félicite que la proposition prévoit un investissement dans l’apprentissage des langues afin de remédier à la pénurie de professeurs en la matière; fait observer que l’apprentissage des langues devrait cibler tous les apprenants, tant au sein de l’enseignement obligatoire qu’au-delà, et être envisagé dans le cadre de l’apprentissage formel, non formel et informel;
  • réaffirme la nécessité de garantir un service d’éducation et d’accueil de la petite enfance de qualité et d’un prix abordable; demande que des mesures soient prises pour favoriser le développement professionnel du personnel chargé de l’éducation et de l’accueil des jeunes enfants, accroître l’attractivité de la profession et traiter la question du déséquilibre entre hommes et femmes dans ce secteur;
  • fait observer que les mesures prises en faveur de la reconnaissance automatique devraient cibler la reconnaissance des périodes passées à l’étranger dans le cadre de l’apprentissage formel, non formel et informel; rappelle le rôle joué par les différentes parties prenantes, notamment la société civile, dans la reconnaissance des acquis d’apprentissage; demande que le principe des acquis d’apprentissage soit pleinement mis en œuvre au niveau européen afin de parvenir à une reconnaissance automatique.