Système européen de surveillance financière (SESF) – proposition modifiée de lutte contre le blanchiment de capitaux

This page is also available in

Avis du CESE: Système européen de surveillance financière (SESF) – proposition modifiée de lutte contre le blanchiment de capitaux

Points clés :

Le CESE:

  • apprécie la flexibilité avec laquelle la Commission européenne réagit aux problèmes de blanchiment de capitaux;
  • estime que le renforcement de la coordination des autorités de surveillance et l’accroissement de l’efficacité des interactions entre elles devrait s’accompagner simultanément de la coordination des activités avec les autres entités concernées;
  • met en relief l’importance croissante que revêt ce problème vis-à-vis des pays tiers;
  • estime qu’il est plus judicieux de procéder plus progressivement, afin d’éviter que ne se produise une perturbation importante de la stabilité et du caractère fonctionnel du système en place;
  • souligne l’importance que revêt la communication interne et externe sur le thème du blanchiment des capitaux et du financement du terrorisme;
    • communication interne: il est crucial d’optimiser et de protéger les flux d’information entre les autorités de surveillance compétentes;
    • communication externe: l’enjeu réside dans l’information et la sensibilisation du public intéressé, en tant qu’elles constituent une forme de prévention et de préparation à l’éventualité que soient perpétrés ces agissements criminels;
  • apprécierait que soient davantage précisés les contours des nouvelles relations entre l’Autorité bancaire européenne et les autres autorités de surveillance, que celles-ci ressortissent à l’UE, aux États membres ou tout spécialement aux pays tiers.