Stratégie de l'UE pour la région de l'Adriatique et de la mer Ionienne (EUSAIR)

EESC opinion: Stratégie de l'UE pour la région de l'Adriatique et de la mer Ionienne (EUSAIR)

Points clés :

Le Comité économique et social européen (CESE) accueille favorablement la "stratégie de l’Union européenne pour la région de l’Adriatique et de la mer Ionienne – EUSAIR", qui devrait contribuer à promouvoir et soutenir la compétitivité économique et la cohésion sociale de cette région.

Le CESE

  • estime qu'au cours des différentes phases de réalisation de l'EUSAIR, il serait opportun de garantir aux acteurs économiques publics et privés, aux acteurs sociaux et aux différentes composantes de la société civile organisée un accompagnement adéquat au moyen de programmes de formation ad hoc et de soutien organisationnel et technique;
  • apprécie la complémentarité entre l'EUSAIR et la "Stratégie maritime pour la mer Adriatique et la mer Ionienne";
  • fait observer que la participation de la société civile à l'EUSAIR doit faire l'objet d'une attention accrue;
  • considère comme adéquats la structure et les objectifs de l'EUSAIR pour aider les partenaires de cette région à relever les défis qui ne peuvent l'être efficacement avec les moyens habituels.

Cette région a besoin de mesures visant à faciliter l'accès des PME au crédit et aux investissements privés, la participation aux programmes de financement de l'UE, ainsi que les collaborations avec les centres de recherche et les universités.

 

Pour mettre à profit les possibilités qu'offrent les activités de recherche et d'innovation, le CESE estime qu'il convient de mettre en avant les priorités suivantes:

  • créer une plateforme transnationale de recherche, développement & innovation qui associe conjointement et activement les PME, les universités, les centres de recherche, les incubateurs technologiques et d'entreprises dans un processus conçu pour renforcer la compétitivité des PME en transformant des idées novatrices en «produits» prêts à être commercialisés;
  • développer des analyses de spécialisation intelligente à l'échelon transnational afin de repérer les capacités d'innovation et les occasions d'affaires potentielles;
  • promouvoir une plus grande association du monde des entreprises au processus décisionnel de formulation des politiques de RD&I;
  • créer une plateforme de contact entre les régions de l'Adriatique et de la mer Ionienne pour favoriser l'accès des PME et des jeunes entrepreneurs aux financements réservés à l'innovation.

Le CESE estime que la dimension sociale de l'EUSAIR doit être intégrée et renforcée, conformément à la proposition de la Commission, en promouvant les investissements sociaux et en modernisant de façon opportune les systèmes de protection sociale.

Le CESE considère opportun de définir des indicateurs ad hoc permettant le suivi, la mise en œuvre et l'évaluation des programmes et des mesures développés dans le cadre de l'EUSAIR.