You are here

Société civile dans la région d'Euromed

Société civile dans la région d'Euromed

Points clés:

L'avis résume la position du CESE face aux événements survenus dans la région Euromed. Il analyse de manière approfondie les échecs passés de l'UE et les leçons qu'il convient d'en tirer, les besoins les plus urgents auxquels la société civile doit faire face dans la phase de transition actuelle, ainsi que les perspectives à long terme pour la société civile de la région. L'avis réagit aussi à deux communications conjointes de la Commission européenne et du service européen pour l'action extérieure (SEAE) sur la nouvelle politique euro-méditerranéenne de l'UE, appelant à une étroite coopération entre les institutions européennes dans la région.

L'avis soulève en particulier les points suivants:

  • la nécessité d'inclure dans les accords bilatéraux conclus par l'UE des dispositions sur la protection des libertés démocratiques et des droits individuels, de manière à étayer les principes communs de conditionnalité et de différenciation soulignés dans les communications conjointes;
  • un appel en faveur d'une efficacité accrue des projets financés par l'UE et de l'assistance de l'UE afin que davantage de progrès puissent être accomplis à l'avenir – l'UE étant le plus grand donateur dans la région;
  • la nécessité d'encourager le dialogue social entre employeurs et travailleurs dans les pays méditerranéens, en tant que composante essentielle du développement économique;
  • l'importance de soutenir les femmes et les jeunes, deux groupes qui ont joué un rôle décisif dans les enchaînements qui ont abouti à ces ébranlements historiques;
  • le lancement d'un appel à la Commission européenne pour qu'elle soutienne les institutions judiciaires locales et mette en place des programmes de formation et d'enseignement pour les juges et les avocats;
  • la nécessité de redéfinir le rôle et les missions de l'Union pour la Méditerranée;
  • l'importance de programmes concrets d'assistance économique et sociale destinés à soutenir l'agriculture et les petites et moyennes entreprises (PME) au niveau local, le développement régional et la cohésion sociale, et le désenclavement des régions reculées, notamment pour contenir la vague d'émigration vers les pays de l'UE;
  • le rôle essentiel pouvant être joué par le CESE au sein du nouveau cadre européen de coopération avec les sociétés méditerranéennes, notamment: en cernant la situation actuelle de la société civile dans les pays sud-méditerranéens, en aidant à définir des critères et mécanismes de représentativité spécifiques, en soutenant les efforts de renforcement des capacités des organisations indépendantes et représentatives de la société civile, en aidant les conseils économiques et sociaux locaux et en prenant part aux programmes de la Commission destinés à renforcer les organisations socioéconomiques.