Renforcer la confiance dans l'intelligence artificielle axée sur le facteur humain

This page is also available in

Avis du CESE: Renforcer la confiance dans l'intelligence artificielle axée sur le facteur humain

Points clés

Les systèmes d’IA doivent se conformer aux législations existantes. Il convient de déterminer quels sont les défis qui pourront être relevés au moyen de codes éthiques, d’autorégulation et d’engagements volontaires, et quels sont ceux qui devront être relevés par des moyens réglementaires et législatifs accompagnés d’un suivi et, en cas de non-respect, de sanction.

Le CESE:

  • réaffirme la nécessité de la consultation et de l’information des travailleurs lors de l’introduction de systèmes d’IA susceptibles d’entraîner des modifications dans l’organisation du travail, sa surveillance et son contrôle. La Commission doit promouvoir le dialogue social en vue d’une implication des travailleurs dans les usages des systèmes d’IA.
  • plaide pour le développement d’un système robuste de certification fondé sur des procédures de test qui permettent aux entreprises d’affirmer la fiabilité et la sécurité de leurs systèmes d’IA. Il propose de développer un «certificat européen d'entreprise de confiance pour l'IA», basé entre autres sur la liste d’évaluation proposée par le groupe d’experts de haut niveau sur l’IA.
  • recommande de définir des règles claires attribuant, en cas de manquement, la responsabilité aux personnalités juridiques: personnes physiques ou morales.
  • incite également la Commission à réviser régulièrement le règlement général sur la protection des données (RGPD) et les réglementations connexes à la lumière des évolutions technologiques.

 

Information pratique

 

Pour plus d'informations veuillez contacter le secrétariat de la section INT.