Renforcer la capacité d'innovation et la compétitivité de l'industrie chimique européenne grâce aux nanotechnologies (avis d'initiative)

This page is also available in

Avis du CESE: Renforcer la capacité d'innovation et la compétitivité de l'industrie chimique européenne grâce aux nanotechnologies (avis d'initiative)

Le développement des marchés mondiaux a pour effet d'accroître les besoins dans le domaine de l'énergie, des matières premières, des aliments, des soins médicaux et de la mobilité. Dans le même temps, le changement climatique, les limites auxquelles se heurte la capacité de régénération des écosystèmes et la raréfaction desdites matières premières font qu'il est nécessaire d'adopter une démarche éclairée et responsable vis-à-vis des ressources naturelles.

 

Comme elles l'ont fait jusqu'à présent, les innovations de la chimie continueront à imprimer une marque décisive sur notre futur, car elles apportent des contributions indispensables pour combler les besoins essentiels de l'humanité, dont l'alimentation, la santé, l'habillement, le logement, l'énergie, les communications ou l'espace naturel, pour ne citer qu'eux. Les nanotechnologies constituent un enjeu technologique clé pour le développement de nouveaux produits. Entre autres exemples, on mentionnera les techniques d'éclairage économes en énergie, les nouveaux produits pharmaceutiques, comme les thérapies antitumorales, les économies de ressources que permettent les revêtements de surface, ou encore le développement d'accumulateurs en batterie ou de cellules photovoltaïques à caractère novateur.

 

Selon les évaluations de la Commission européenne, le marché des nanoproduits atteint d'ores et déjà, à l'échelon mondial, une valeur de marché de quelques deux milliards d'euros par an, et l'on estime que le nombre d'emplois directs qu'il procure se situe dans une fourchette d'approximativement 300 000 à 400 000 unités.

 

L'avis d'initiative entend recenser les possibilités, ouvertures et risques que recèle cette filière technologique pour un secteur économique clé en Europe, celui de l'industrie chimique, ainsi qu'en mettre en évidence le potentiel d'innovation qu'elle représente au profit des consommateurs, des PME et des grandes entreprises. Il doit également exposer quel peut être l'apport des nanotechnologies pour une politique industrielle durable, avec ses composantes économiques, sociales et environnementales.

 

L'essor des nanotechnologies appelle d'importants changements dans les branches d'activité chimique et pharmaceutique de l'économie européenne. Dans ce contexte, l'avis devrait procéder à une analyse de cette mutation en se plaçant dans l'optique de la CCMI et dégager d'éventuelles perspectives.

Downloads

Infopack 140