L'impact de l'investissement social sur l'emploi et les budgets publics

This page is also available in

Avis du CESE: L'impact de l'investissement social sur l'emploi et les budgets publics

Points clés

Le CESE est d'avis que dans le contexte particulier de la crise, il existe d'immenses besoins d'investissements sociaux pour lutter contre le risque croissant de pauvreté, recelant également un important potentiel d'emploi à l'échelle européenne, qu'il convient de mobiliser à l'aide d'investissements privés et publics.

Le bénéfice social, économique, budgétaire et sociétal, ou "dividende multiple", de l'investissement social sera d'autant plus important que ce dernier sera solidement ancré dans un contexte macroéconomique et institutionnel crédible.

Le CESE estime que la mise en œuvre cohérente et fructueuse d'un paquet "Investissement social" de grande envergure est indissociable des exigences fondamentales suivantes:

  • Il faut développer un programme européen de relance et d'investissement à hauteur de 2 % du PIB.
  • Il convient, tout en renforçant l'efficacité et l'efficience des dépenses publiques, d'exploiter également de nouvelles sources de recettes.
  • Les investissements sociaux doivent bénéficier d'un ancrage permanent dans la stratégie Europe 2020 et dans le semestre européen. Il convient d'en tenir compte expressément dans les examens annuels de la croissance et dans les recommandations par pays.
  • Il y a lieu d'examiner plus précisément la proposition d'exclure les investissements sociaux du calcul du déficit public net dans le cadre de la réglementation régissant le volet budgétaire de l'UEM, afin d'envisager cette possibilité.
  • Il convient de s'efforcer de progresser sur le plan méthodologique et d'élaborer des instruments adéquats pour mesurer les effets (positifs) du renforcement de l'investissement social, ainsi que d'affiner les indicateurs sociaux dans le cadre institutionnel de l'UEM.

La Commission devrait en outre présenter une feuille de route stratégique pour la mise en œuvre du paquet "Investissement social" qui témoigne d'une plus grande détermination et s'inscrive dans une perspective à plus long terme, au moins à l'horizon 2020.