Les défis démographiques dans l’UE vus sous l’angle des inégalités en matière d’économie et de développement (avis exploratoire à la demande de la présidence croate)

This page is also available in

Avis du CESE: Les défis démographiques dans l’UE vus sous l’angle des inégalités en matière d’économie et de développement (avis exploratoire à la demande de la présidence croate)

La situation démographique de l’UE exige une approche globale qui associe des politiques sociales et économiques, des politiques actives du marché du travail et de cohésion, des politiques favorables aux familles, des mesures destinées aux travailleurs plus âgés etc. La meilleure solution à la fuite de travailleurs liée aux migrations internes est la convergence sociale et économique vers le haut des États membres. La crise COVID-19 va affecter les politiques relatives aux défis démographiques. Il faut prendre des mesures urgentes pour protéger les citoyens des effets négatifs de cette crise.


Points clés

  • La situation démographique actuelle de l’UE requiert une approche globale qui associe des politiques sociales et économiques, des politiques actives du marché du travail et de cohésion, des politiques favorables aux familles et, plus particulièrement, à la conciliation entre vie privée et familiale et vie professionnelle, des mesures spécialement destinées aux travailleurs plus âgés, des politiques en faveur d’un vieillissement actif et en bonne santé, des politiques et des mesures en matière d’immigration qui s’inscrivent dans la durée et visent l’intégration, ainsi que des politiques destinées à prévenir la fuite des cerveaux.
  • Un nouveau baby-boom est peu probable. Il est donc essentiel d’améliorer la participation au marché du travail afin de faire face aux conséquences de la situation démographique de l’Europe. Les taux de chômage, de sous-emploi et d’inactivité sont trop élevés dans un trop grand nombre d’États membres, en particulier parmi les jeunes. L’UE doit faire de la lutte contre le chômage une priorité.
  • Le dynamisme démographique passe également par la confiance dans l’avenir; c’est pourquoi l’UE a besoin d’une économie forte et d’une politique sociale solide. La mise en œuvre du socle européen des droits sociaux est un facteur très important pour l’amélioration de la situation démographique de l’UE.
  • Le fait d’avoir des enfants ne doit pas être un obstacle à la poursuite d’une carrière professionnelle ou une cause d’appauvrissement ou de perte du pouvoir d’achat, en particulier pour les familles nombreuses. Il est important de maintenir ou de mettre en œuvre une politique de la famille constante et proactive et des politiques du marché du travail axées sur l’humain.
  • La mobilité interne est une liberté fondamentale de l’Union, qui renforce la compétitivité de l’Europe et ouvre des possibilités à ses citoyens. En matière de mobilité intraeuropéenne ainsi que de fuite des cerveaux et des travailleurs imputable aux migrations internes, la meilleure solution est la convergence sociale et économique vers le haut des États membres, mais elle nécessite du temps.
  • Il se peut que l’immigration à elle seule ne constitue pas la solution au défi démographique de l’Europe, mais elle peut aider à y faire face, à condition qu’elle s’accompagne de politiques d’intégration équitables et durables pour aider les nouveaux venus à s’établir et à éviter les difficultés d’intégration.
  • La crise de la COVID-19 aura de lourdes répercussions sur les futures politiques développées par l’Union européenne pour relever les défis de la démographie et parer au creusement des inégalités entre ses États membres. Le Comité presse l’UE d’élaborer des politiques pertinentes, dotées de ressources généreuses, pour protéger les citoyens des effets délétères de ladite pandémie et, plus encore, de la crise économique dont elle sera suivie, de manière à en atténuer les retombées sociales.