You are here

Le rôle des consommateurs dans l’économie circulaire (avis d’initiative)

Avis du CESE: Le rôle des consommateurs dans l’économie circulaire (avis d’initiative)

Points clés

Le CESE plaide pour une réorientation stratégique qui donne de fortes impulsions en faveur de nouveaux modèles de circularité, en ne se bornant pas à renforcer la coordination entre tous les intervenants mais en plaçant aussi le consommateur au centre des politiques publiques. Il y a lieu que l’éducation, la formation et l’autoapprentissage soient mis en œuvre tout au long de la vie et que les informations les plus objectives possibles soient fournies au consommateur. Il conviendra de mesurer le déploiement de ces actions grâce à l’objectif de développement durable n° 12 des Nations unies, intitulé «consommation et production responsables», ainsi que des cibles qui lui sont associées, de manière à déboucher sur de nouveaux processus de normalisation. Il y a lieu d’effectuer le calcul de l’empreinte sociale et environnementale d’un produit en recourant à des indicateurs d’impact fiables, comparables et vérifiables, avec une attention toute particulière pour ceux qui se rapportent aux substances chimiques. La position de chef de file que l’Europe assume dans les différents modèles d’économie circulaire doit s’accompagner de la création d’un environnement entrepreneurial qui favorise l’internationalisation des biens et des services de ladite économie circulaire. Les pratiques de «blanchiment» écologique et social doivent être combattues grâce à un suivi et une certification assurés par les pouvoirs publics. La fiscalité et les commandes publiques se profilent comme des outils efficaces pour mettre en place un modèle de transition vers la production et la consommation durables qui soit fondé sur des récompenses, dans le cadre d’une normalisation progressive des produits et des services. LE CESE préconise également un étiquetage qui revêtira d’abord un caractère facultatif avant de devenir obligatoire à un stade ultérieur et souligne qu’il s’impose, de toute urgence, d’améliorer l’écoconception.

Pour plus d'informations veuillez contacter le secrétariat de la section INT.