Le rôle clé du commerce et des investissements dans le respect et la mise en œuvre des objectifs de développement durable (avis d’initiative)

This page is also available in

Avis du CESE: Le rôle clé du commerce et des investissements dans le respect et la mise en œuvre des objectifs de développement durable (avis d’initiative)


Points clés:

  • Le Comité estime que les ODD, avec l'Accord de Paris (COP21), modifieront fondamentalement le programme commercial mondial, en particulier pour le commerce des produits industriels et de l'agriculture. La nécessité de mettre en œuvre ces accords profonds doit être au cœur de toutes les futures négociations commerciales de l'UE.
  • L'UE est particulièrement bien placée pour poursuivre la réalisation des ODD. Il a la crédibilité de jouer un rôle de passerelle efficace entre les pays développés et les pays en développement. Une plus grande priorité est nécessaire pour le développement des politiques décrites dans la communication de la Commission "Prochaines étapes" et une plus grande attention accordée à l'intégration complète des ODD "dans le cadre politique européen et les priorités actuelles de la Commission".
  • Le commerce n'a été mentionné qu'une fois dans les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), mais il y a neuf mentions spécifiques du commerce dans les ODD. En plus d'une action directe pour atteindre les ODD, nous exhortons l'UE à inclure le commerce et l'investissement «favorables aux ODD».
  • Le CESE note que, comme les ODD ne sont pas juridiquement contraignants, sans mécanisme de règlement des différends, l'UE doit mettre en œuvre ses propres politiques et activités pour favoriser leur réalisation.
  • Nous nous félicitons de l'intention de l'UE de fournir des mises à jour annuelles, mais nous restons préoccupés par le fait de montrer comment les politiques existantes coïncident et chevauchent les cibles des ODD, plutôt que d'obtenir une synergie maximale en concentrant et en adaptant ces politiques et activités. Une concentration de l'UE plus concentrée sur la réalisation des ODD permettrait d'obtenir de meilleurs résultats.
  • Il existe un certain nombre de domaines politiques clés dans lesquels nous pensons que l'UE doit travailler pour assurer une synergie complète avec les ODD. Il s'agit notamment du renouvellement de l'accord de partenariat ACP-UE «Cotonou» ainsi que de l'interaction plus large de l'UE avec ces régions. Cela devrait inclure spécifiquement le renforcement des capacités ciblées pour soutenir et aider à la mise en œuvre de l'Accord sur la facilitation des échanges, ainsi que la stratégie commune plus large UE / États membres pour l'aide au commerce. Il s'agit d'une contribution essentielle à l'initiative de l'OMC sur l'Aide pour le commerce, qui constitue un élément essentiel de cette initiative, conçue pour renforcer la capacité des pays en développement d'utiliser les possibilités offertes par les accords commerciaux. La contribution des ODD dans le sixième Examen global de l'OMC sera importante.
  • Un soutien plus spécifique devrait également être apporté à l'utilisation du commerce comme moyen de stimuler l'intégration régionale et les ODD, en particulier dans les régions où les APE n'ont pas encore été atteints, bien que les APE ne réalisent pas encore pleinement leurs promesses.
  • L'UE devrait également chercher à développer de plus grandes synergies entre les 27 conventions fondamentales pertinentes pour son programme SPG + et les ODD, dans la mesure de ses compétences.
  • Le CESE souligne le rôle clé de la conduite responsable des entreprises (RBC) dans la réalisation des ODD.
  • Le CESE demande instamment que tous les futurs mandats des chapitres de la DNT dans les négociations commerciales et de partenariat de l'UE comportent une clause spécifique exigeant que les deux parties de chaque mécanisme de suivi de la société civile travaillent ensemble pour promouvoir les ODD et en contrôler les effets.