Le «Global Gateway»

This page is also available in

Avis du CESE: Le «Global Gateway»

  • Le Comité économique et social européen salue le lancement de l'initiative Global Gateway, car il est convaincu que les investissements et les projets de coopération des acteurs européens et non étatiques dans l'UE doivent être mieux connus et promus dans le monde.
  • Le CESE est fermement convaincu qu'il est dans l'intérêt de l'UE de coordonner les investissements et la coopération au développement via le Global Gateway avec des programmes similaires de pays avec lesquels nous partageons des valeurs et des intérêts stratégiques communs. Des synergies avec la stratégie de coopération de l'UE dans la région indo-pacifique doivent également être réalisées.
  • Le CESE estime que les institutions européennes compétentes, en coopération avec les États membres et les pays partenaires, devront procéder à une analyse des besoins prioritaires en matière d'investissements mondiaux dans les infrastructures, en tenant compte des intérêts stratégiques et économiques de l'UE, mais aussi en tenant compte aux engagements sociaux, climatiques et écologiques de l'UE.
  • Le CESE estime qu'il est important que l'UE se concentre sur le maintien du fonctionnement et le développement des connexions physiques entre l'Europe et d'autres parties du monde. Les infrastructures qui donnent accès à l'eau, à l'alimentation et à l'énergie pour la population sont essentielles, et l'ensemble de l'écosystème qui permet d'atteindre la sécurité alimentaire au niveau mondial doit être prioritaire dans les actions des institutions européennes et des États membres.
  • Le CESE note avec préoccupation que la situation dramatique de la guerre en Ukraine nous oblige à adapter les instruments financiers de l'UE afin qu'ils soient suffisamment flexibles et complets pour être utilisés beaucoup plus rapidement lorsque des crises mondiales surviennent, en particulier dans le voisinage de l'UE.
  • Le CESE demande instamment que les investissements dans les corridors prioritaires pour les infrastructures de transport, d'énergie et de communications électroniques soient basés sur des évaluations d'impact qui évaluent non seulement des considérations stratégiques, y compris les leçons tirées des conflits armés en Ukraine, au Haut-Karabakh, en Syrie, en Ossétie, en Libye, etc. , mais aussi d'autres questions liées au changement climatique, à la protection de l'environnement, aux droits de l'homme et à la responsabilité sociale.
  • Le CESE appelle les institutions européennes et les gouvernements des États membres à veiller à ce que les valeurs européennes soient respectées et promues par la mise en œuvre de projets enregistrés sous la marque Global Gateway. Le respect des droits humains fondamentaux, l'évaluation des impacts sociaux et environnementaux et le respect des procédures de transparence et de diligence raisonnable doivent figurer parmi les conditionnalités sine qua non au lancement de tout projet financé par des acteurs étatiques et non étatiques de l'UE.