L’après-Paris (avis d'initiative)

This page is also available in

Avis du CESE: L’après-Paris (avis d'initiative)

Points clès:

  • L’accord de Paris constitue un engagement mondial encourageant en faveur de l’atténuation du changement climatique. Il s'agit maintenant de faire en sorte que cet accord soit ratifié, mis en œuvre et approfondi. Les énormes défis mondiaux exigent une réorientation majeure de l’approche de l’Union européenne. Il convient que celle-ci, au lieu d'avoir les yeux rivés sur ses seules émissions de gaz à effet de serre, réfléchisse à la manière dont elle peut contribuer à produire les effets les plus bénéfiques en termes de climat dans une perspective mondiale. Le CESE invite dès lors la Commission européenne à élaborer une stratégie à long terme concernant les moyens de faire progresser et de maximiser l'action positive de l'UE en matière de carbone (carbon handprint) à l'échelle mondiale. Le CESE demande instamment à la Commission d'élaborer la stratégie pour le climat de façon à ce qu'elle contribue à renforcer l'économie de l’UE et à améliorer le bien-être de ses citoyens, tout en atténuant le changement climatique.
  • Il est essentiel de prendre un engagement à l’échelle mondiale si l’on veut produire des effets significatifs sur le climat et éviter les fuites de carbone, d’investissements et d’emplois. Le CESE invite la Commission à continuer de pratiquer une diplomatie active dans le domaine du climat, avec pour objectif de favoriser une vaste mise en œuvre de l'accord et d'encourager les grandes économies à accroître leur niveau d’engagement afin qu’il soit aussi ambitieux que celui de l’UE. Le CESE invite aussi la Commission à intégrer les considérations liées au climat dans tous les volets de la politique extérieure, notamment dans les domaines du commerce et de l’investissement ainsi que de la coopération au développement.
  • Le CESE appelle à susciter un élan puissant en faveur de l’innovation – depuis la recherche jusqu’à l’entrée sur le marché – pour que l’UE se retrouve à l’avant-garde mondiale des solutions de lutte contre le changement climatique. Une attention particulière doit être portée au potentiel des PME. L’UE doit s’efforcer d’être une «union pour le climat» qui soit tournée vers l’action, efficace et cohérente du point de vue de ses mesures internes. Désormais, tout effort doit être concentré sur la mise en œuvre des décisions prises jusque-là.
  • Par ailleurs, le CESE invite la Commission à baser la stratégie à long terme sur une approche intégrée. La voie à suivre doit être élaborée dans le cadre des différentes «unions» connexes du marché unique, et tout particulièrement celles qui existent dans le domaine de l'énergie, des transports, du passage au numérique, de l'industrie, de l'agriculture, des capitaux et de l'innovation. Il y a lieu d’accorder une attention particulière également aux problèmes liés aux systèmes alimentaires durables ainsi qu’au rôle des puits de carbone. Le CESE encourage la Commission à explorer activement différentes pistes et mesures et à s’engager avec d’autres pays sur la voie d’une tarification des émissions de carbone au niveau mondial.
  • Au lendemain de la conférence de Paris, la transition vers une économie neutre en carbone constitue un immense défi. Pour gérer cette transition de façon juste et contrôlée, de même que pour aider les entreprises et les citoyens à s’adapter aux changements et à mettre au point de nouvelles solutions et compétences, il y a lieu de prévoir, dans le cadre de la stratégie pour le climat, des mesures d'ajustement appropriées.
  • Ce sont les partenaires de la société civile qui induiront le passage à une économie neutre en carbone, grâce à leurs actions sur le terrain, tandis qu’il appartient aux décideurs politiques de leur fournir un environnement propice et un financement, y compris au moyen d’actions de sensibilisation sur toutes les possibilités de financement disponibles. Une approche de gouvernance à plusieurs niveaux doit être développée afin de faciliter les actions de la société civile en faveur du climat et de supprimer les obstacles qui les entravent.

Avis pertinents adoptés par le CESE:

Avis en cours: