La révolution numérique du point de vue des besoins et des droits des citoyens (avis d’initiative)

This page is also available in

Avis du CESE: La révolution numérique du point de vue des besoins et des droits des citoyens (avis d’initiative)

Points clés

  • La numérisation donne lieu à une multitude de nouvelles perspectives qui offrent aux individus une possibilité inédite de faire des choix pour une vie meilleure. Par ailleurs, plus la numérisation domine notre vie, plus nous pouvons également être manipulés.  Le CESE demande que des règles transparentes soient élaborées, adaptées et appliquées à ces technologies en rapide évolution. Une bonne technologie persuasive doit s’accompagner d’une formation, et non de manipulation, et respecter le principe de la liberté de choix des individus, afin de garantir leur autonomie.
  • Le CESE invite l’Union européenne à revoir la réglementation existante en matière de sécurité ainsi qu’à élaborer des règles strictes en la matière et à les adapter aux nouveaux progrès technologiques, afin de protéger les citoyens dans leurs foyers. Le CESE se félicite de l’approche consistant à améliorer la sécurité routière en introduisant davantage de technologie numérique dans les voitures, mais fait également part de ses inquiétudes concernant la lenteur des progrès en la matière. Le Comité plaide en faveur d’incitations européennes qui permettraient de faire face aux coûts élevés (nécessité d’acheter des voitures neuves) et à l’acceptation insuffisante des systèmes d’assistance (complexité, manque de formation). Il y a lieu d’élaborer une stratégie européenne en vue d’adapter et de modifier notre réseau routier afin que des véhicules entièrement autonomes sûrs à 100 % puissent se populariser.
  • Le consommateur, qui ne dispose pas de compétences numériques professionnelles, a besoin d’un solide soutien pour pouvoir utiliser des systèmes numériques complexes. La transparence est insuffisante; dès lors, une simplification et des procédures normalisées dans l’ensemble de l’UE s’imposent pour aider le consommateur.
  • Le CESE recommande de recourir à des méthodes scientifiques objectives pour optimiser et évaluer l’interaction homme-machine chaque fois que de nouveaux systèmes d’automatisation sont prévus dans l’industrie, le commerce et le secteur des services. Les méthodes scientifiques de l’ergonomie cognitive permettent d’évaluer objectivement la charge mentale d’un individu interagissant avec de nouveaux systèmes d’assistance technique. Le Comité est convaincu que la numérisation ne sera une réussite à long terme que si la conception est centrée sur l’humain.