You are here

Europe créative

Le CESE accueille favorablement la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil établissant le programme «Europe créative» (2021 à 2027) [COM(2018) 366 final] et les indicateurs y afférents exposés dans son annexe II. La construction d’une Europe forte et unie doit se fonder sur la diversité des racines culturelles que l’éducation devrait servir à transmettre. Il convient de constater que le maintien de ce programme constitue un facteur très favorable pour développer la culture européenne et celles de chacun des États membres, ce qui constitue un pilier de notre société et un creuset de nos valeurs démocratiques.

Depuis de nombreuses années, le CESE a défendu les contributions significatives des secteurs et industries de la création et de la culture au regard de la création de valeur et d’emplois dans l’Union européenne, de son ouverture et de sa croissance. En 2012, d’après l’OCDE, les secteurs qui dépendent fortement du droit d’auteur représentaient 4,2 % du PIB et 3,2 % de l’emploi dans l’Union. Au sens de l’article 2 de la proposition de règlement [COM(2018) 366], ces secteurs comprennent l’architecture, les archives, les bibliothèques et les musées, l’artisanat d’art, l’audiovisuel (y compris le cinéma, la télévision, les jeux vidéo et le multimédia), le patrimoine culturel matériel et immatériel, le design (y compris la mode), les festivals, la musique, la littérature, les arts du spectacle, les livres, l’édition, la radio et les arts visuels.