État de l’union de l’énergie 2022

EESC opinion: État de l’union de l’énergie 2022

Points clés:

Le CESE:

  • estime que le rôle central et actif des citoyens, qui devraient être placés au centre des politiques, n’est pas suffisamment pris en considération dans le document ni dans ses annexes. Les citoyens devraient figurer au cœur de l’union de l’énergie, en les intégrant dans le marché et en faisant d’eux de vrais «prosommateurs»;
  • souligne l’absence d’une coordination européenne claire dans le contexte de la crise énergétique et demande, pour y faire face, que soit créé un instrument inspiré du modèle SURE, en vue de soutenir les travailleurs et les entreprises en difficulté;
  • regrette que deux thèmes ne soient pas suffisamment abordés dans le rapport: celui de l’«autonomie stratégique en matière d’énergie», qui reste dans l’ombre, l’accent étant mis uniquement sur l’indépendance vis-à-vis des importations d’énergie en provenance de Russie, et celui de l’importance à accorder aux politiques globales en matière d’emploi, de compétences et d’affaires sociales.