You are here

Energie renouvelable dans Euromed

Energie renouvelable dans Euromed

Points clés:

Le message central de l’avis est la nécessité d’une stratégie coordonnée en matière d’énergies renouvelables dans la région, basée sur le codéveloppement. Les événements récents dans les pays du nord de l'Afrique et du Moyen-Orient confirment qu'un scénario de "laisser-faire" n'est plus possible et qu'un avenir plus durable est à construire au cœur duquel se trouveront le bien-être des individus et le développement social. Cela nécessitera un engagement politique résolu et de longue haleine sur les deux rives de la Méditerranée, car la promotion des politiques en matière d’énergie renouvelable ne concerne pas seulement la politique de l’UE. Elle exige au contraire une approche régionale, dans laquelle l'UpM peut jouer un rôle très utile. L’espoir est de parvenir à un "New Green Deal" pour la Méditerranée dans lequel les énergies renouvelables apportent une contribution significative au futur bouquet énergétique.

L'avis réitère également les recommandations formulées dans des avis précédents du CESE dans le domaine de l'énergie, par exemple l'appel en faveur de l'extension de la Communauté européenne de l'énergie (associant l’Europe du Sud-est) à la région euro-méditerranéenne - mesure qui devrait aller de pair avec la création d'un forum social dans lequel les aspects sociaux de la communauté de l'énergie peuvent être débattus - et la nécessité pour les pays de la région d'améliorer l’efficacité énergétique, qui est un complément indispensable de toute politique de promotion des énergies renouvelables.

Enfin, l'avis souligne la nécessité de renforcer les liens entre chercheurs et techniciens du secteur. Cet objectif pourrait être réalisé par un programme de type ERASMUS visant à favoriser les échanges et les transferts de technologie.