Donner aux consommateurs les moyens d’agir pour la transition verte

This page is also available in

Avis du CESE: Donner aux consommateurs les moyens d’agir pour la transition verte

Avis du Comité économique et social européen sur la proposition de directive du Parlement européen et du Conseil modifiant les directives 2005/29/CE et 2011/83/UE pour donner aux consommateurs les moyens d’agir en faveur de la transition écologique grâce à une meilleure protection contre les pratiques déloyales et à de meilleures informations.

Points clé

Le CESE:

  • insiste sur la nécessité de tout mettre en œuvre pour que les informations soient mises à la disposition des consommateurs de manière systématique;
  • demande instamment à la CE de faire preuve d’ambition en actant le principe d’un indice de réparabilité des produits bruns et blancs;
  • considère que la CE doit avancer sur le principe d’un affichage simple et concerté de la durabilité des produits dans les années à venir;
  • est d'avis qu'il importe de favoriser la formation de nouveaux réparateurs et la montée en compétences des acteurs actuels;
  • appelle aussi l’Europe à réduire sa dépendance aux matières premières pour renforcer sa capacité à réparer et à se doter de pièces détachées;
  • estime qu'il est nécessaire de mieux protéger le consommateur contre les confusions entre les garanties légale et commerciale et est d'avis qu'une primauté de la réparation sur le remplacement à neuf doit être promue, sans toutefois limiter la liberté des consommateurs de choisir la solution à leur problème;
  • estime que le renforcement des capacités d’action du consommateur doit s’accompagner d’une meilleure protection contre les publicités trompeuses;
  • est d'avis que des capacités renforcées de contrôle des allégations environnementales sont également nécessaires;
  • est d'avis que la Commission européenne doit davantage mettre en valeur l’écolabel européen et la nécessité des démarches de certification en matière de labellisation;
  • demande à l’UE de renforcer la protection des lanceurs d’alerte sur les caractéristiques environnementales des produits, et
  • invite la Commission à promouvoir une sensibilisation forte des consommateurs sur les enjeux de la consommation responsable.

Pour plus d'informations veuillez contacter le secrétariat de la section INT.