You are here

Corps européen de solidarité

Avis du CESE: Corps européen de solidarité

Le CESE se félicite du fait que le CES encourage la prise de conscience d'une citoyenneté européenne. Il exprime sa satisfaction que les priorités mises en évidence par les OSC soient incluses dans la base juridique, mais estime que les organisations de jeunesse (OJ) et les partenaires sociaux doivent être impliqués dans sa cogestion. Il est très préoccupé par la fusion de ses objectifs avec ceux des politiques de l'emploi. Il demande une meilleure préparation, aussi pour les personnes défavorisées, avant tout placement, et exige que plus d'argent frais y soit investi.


Points clés

Le CESE:

  • accueille favorablement la proposition de la Commission européenne et reconnaît qu’elle constitue un bon point de départ pour élargir les discussions, même si de nombreux éléments qu’elle contient doivent être clarifiés et améliorés;
  • se réjouit que certaines des priorités mises en avant par les organisations de la société civile à l’occasion des diverses consultations des parties prenantes organisées par la Commission aient été incluses dans la base juridique;
  • considère que la valeur ajoutée des projets du CES réside dans le fait qu’ils visent à inspirer un authentique sentiment de citoyenneté européenne et d’appartenance à une seule et même Union parmi les participants et au sein des territoires qui les accueillent;
  • demande dès lors que davantage de nouveaux crédits soient investis dans le programme;
  • s’inquiète fortement de la fusion des objectifs du CES avec ceux des politiques pour l’emploi des jeunes; propose par conséquent de reconsidérer l’inclusion dans le programme des placements dans des emplois et dans des stages;
  • est d’avis qu’il y a lieu de réserver l’offre de placements aux organisations à but non lucratif, aux fondations et aux entreprises sociales;
  • a élaboré les propositions suivantes en vue d’améliorer le projet de base juridique:
  • il conviendrait de modifier la définition des actions de volontariat et de solidarité;
  • les plateformes en ligne doivent devenir un outil interactif et de gestion réellement efficace;
  • il y a lieu de soutenir et de préparer davantage les jeunes, y compris défavorisés, avant leur placement et d’aider les organisations de jeunesse à assurer cette préparation;
  • les organisations de jeunesse et les partenaires sociaux doivent être associés à la cogestion du CES;
  • l’accessibilité doit être renforcée, les charges administratives doivent être allégées et l’approche des agences nationales doit être revue afin de les rendre plus faciles d’accès pour les utilisateurs.