Concilier vie professionnelle et vie privée pour les parents et dispensateurs de soins qui travaillent

This page is also available in

Avis du CESE: Concilier vie professionnelle et vie privée pour les parents et dispensateurs de soins qui travaillent

Le CESE estime que le paquet "équilibre entre vie professionnelle et vie privée" est un pas dans la bonne direction, qui doit être analysé et amélioré à l'avenir. Les partenaires sociaux dans toute l'Europe devraient être encouragés à examiner des solutions pratiques supplémentaires afin de promouvoir un équilibre entre vie professionnelle et vie privée adapté aux spécificités des lieux de travail, en particulier dans les PME. De plus, il est nécessaire d'investir dans des services et des installations de garde et de soins de qualité, abordables et disponibles pour toutes les familles, ainsi que des déductions fiscales qui aident les parents qui travaillent à continuer à travailler.


Points clés

Le CESE:

  • se félicite de l’initiative de la Commission européenne visant à accroître la participation au marché du travail des personnes ayant des enfants, en particulier des femmes, en les aidant à mieux concilier vie professionnelle et vie privé, afin de libérer tout le potentiel que représentent leurs compétences;
  • est d’avis que le train de mesures pour concilier vie privée et vie professionnelle constitue un pas dans la bonne direction mais qu’il y a lieu de l’améliorer à l’avenir, sur la base d’analyses d’impact appropriées;
  • estime également que les propositions du train de mesures à l’examen devraient être analysées plus avant, au regard de la situation réelle dans chaque État membre ainsi que des coûts et des efforts d’organisation qu’elles impliquent pour les entreprises, et en particulier les PME. En outre, il conviendrait également de prendre les mesures suivantes: lutter contre les stéréotypes, diffuser les bonnes pratiques et élaborer des plans d’action nationaux sur l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle;
  • encourage les partenaires sociaux de toute l’Europe à examiner d’autres solutions pratiques visant à promouvoir un équilibre entre vie professionnelle et vie privée qui correspondent aux spécificités de leur lieu de travail;
  • est convaincu que les avantages à long terme l’emporteront sur l’augmentation des coûts à court terme. Les mesures de soutien aux petites et moyennes entreprises devraient toutefois être étudiées de manière plus approfondie.
  • souligne la nécessité d’investir davantage dans des services et des infrastructures d’accueil de qualité élevée, abordables et accessibles pour toutes les familles, et invite la Commission à s’appuyer sur les recommandations spécifiques par pays (RPP) dans le cadre du semestre européen ainsi qu’à utiliser les fonds de développement régional en vue d’encourager les États membres à redoubler d’efforts en ce sens;
  • déplore, enfin, que la proposition à l’examen n’aille pas assez loin en ce qui concerne l’utilisation des régimes fiscaux pour soutenir l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Des déductions fiscales pour aider les parents qui travaillent à continuer de travailler doivent être envisagées.