Associer la société civile au partenariat oriental

This page is also available in

Associer la société civile au partenariat oriental

Le CESE salue et soutient la proposition sur l'instauration d'un partenariat oriental, qui constitue une forme qualitativement supérieure de coopération avec les pays de la politique européenne de voisinage à l'Est. Ce partenariat doit être fondé sur le partage de valeurs démocratiques communes, sur le respect des droits de l'homme, dont relèvent les dialogues social et civil et sur la reconnaissance du rôle important des organisations de la société civile dans les sociétés démocratiques. Le partenariat oriental devrait également contribuer au renforcement des institutions et à la résolution pacifique des conflits en cours.

 

Nombreuses sont les priorités du partenariat oriental qui font l'objet d'un partenariat stratégique entre l'UE et la Russie. Le CESE propose dès lors d'associer, dans le cadre du forum de la société civile et des plates-formes thématiques, les organisations de la société civile de Russie, de Turquie, voire d'autres pays, à la négociation portant sur des questions d'intérêt commun.

 

Le CESE prône un assouplissement des régimes de visa pour certains groupes de ressortissants des pays partenaires, dans la perspective d'une suppression graduelle des régimes de visa respectant les intérêts des deux parties en matière de sécurité.

 

Le CESE appelle la Commission européenne et le Conseil à lui confier un rôle central lors de la création du forum de la société civile du partenariat oriental. Celui-ci deviendrait un réseau souple et ouvert de la société civile de l'UE et des pays du partenariat oriental, se réunirait une fois par an et mènerait ses activités par l'intermédiaire de groupes de travail et d'équipes qui aborderaient des sujets concrets afin d'émettre des propositions sur les programmes et les projets visant à réaliser les objectifs du partenariat oriental. Un financement approprié devrait encourager la société civile à participer pleinement et efficacement à ce forum.

 

Le CESE est disposé à prendre part, avec les organisations de la société civile des pays partenaires, à chacune des quatre plates-formes thématiques. Elles concernent en effet des problèmes faisant l'objet d'un travail actif du Comité et sur lesquels il a déjà élaboré de nombreux avis et émis bien des observations.

 

Au niveau bilatéral, le CESE soutiendra la création de structures dans les pays partenaires, afin de permettre la participation des partenaires sociaux et des autres organisations de la société civile au processus consultatif lors de la mise en œuvre des programmes bilatéraux que l'UE développe avec les pays partenaires, y compris lors de l'élaboration des plans nationaux de mise en œuvre, de leur application et du suivi des résultats atteints. Le CESE plaide donc pour que la Commission européenne veille à incorporer les organisations de la société civile dans le programme global de renforcement des institutions et dans les programmes de partenariat, dans le cadre du financement par le chapitre approprié de l'instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP).