Adapter la législation de l’UE relative à l’efficacité énergétique à la lumière du Brexit

This page is also available in

Avis du CESE: Adapter la législation de l’UE relative à l’efficacité énergétique à la lumière du Brexit

Points clés

  • Le CESE accueille favorablement la proposition visant à apporter à la législation de l’UE relative à l’efficacité énergétique les adaptations rendues nécessaires par le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. Le CESE reconnaît qu’il s’agit d’adaptations à caractère technique et se réjouit du fait qu’elles permettront à la nouvelle UE à 27 de poursuivre comme prévu la mise en œuvre de la directive relative à l’efficacité énergétique et du règlement sur la gouvernance de l’union de l’énergie.
  • Le CESE recommande vivement que l’Union européenne saisisse toutes les possibilités qui se présentent pour associer la société civile à la réalisation des objectifs en matière d’efficacité énergétique, y compris les adaptations rendues nécessaires par le retrait du Royaume-Uni. Le CESE recommande en outre que la Commission européenne s’engage à lancer une vaste stratégie de communication à l’échelle européenne, afin de garantir que les objectifs de la directive relative à l’efficacité énergétique et du règlement sur la gouvernance de l’union de l’énergie soient réalisés sans délai, en particulier après le retrait du Royaume-Uni.
  • Enfin, le CESE invite la Commission à veiller à ce que les adaptations proposées n’aient pas de répercussions non souhaitées sur le budget ou les droits de l’homme.