Le CESE se félicite des mesures ciblées qui aident les Européens à payer leurs factures énergétiques

This page is also available in

La hausse des prix de l’énergie ayant une incidence croissante sur les entreprises, les travailleurs et la société civile dans son ensemble, le Comité économique et social européen (CESE) accueille favorablement la panoplie d’outils mis en place par la Commission européenne pour en atténuer les effets négatifs. Le CESE se félicite également que ce document fasse écho à un certain nombre de ses propositions et demande que l’on veille à ce que personne ne soit laissé pour compte.

La pauvreté énergétique est un problème désastreux auquel de nombreux Européens font face. La crise sanitaire et économique liée à la COVID-19, conjuguée à l’augmentation des coûts de l’énergie, a creusé les inégalités.

Tout en allégeant la charge pesant sur les ménages à faibles revenus, nous devons veiller à préserver la compétitivité des entreprises européennes, a déclaré Christa Schweng, présidente du CESE. Le maintien des prix de l’énergie à un niveau abordable pour les citoyens et les entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises, est un facteur important qui vient compléter nos efforts en vue de la relance.

Le CESE accueille favorablement la proposition de la Commission européenne visant à soutenir les entreprises ou les industries afin qu’elles surmontent la crise en les aidant à s’adapter en temps utile et à participer pleinement à la transition énergétique. Ces mesures ne doivent pas fausser la concurrence ni entraîner de fragmentation du marché intérieur de l’énergie de l’UE.

Afin d’atténuer l’impact social de la hausse des prix de l’énergie, les États membres de l’UE sont également encouragés à associer activement les consommateurs au marché de l’énergie. Les consommateurs doivent être protégés et aidés, mais ils doivent aussi jouer un rôle actif et faire des choix responsables.

Sans une énergie abordable, nous ne pourrons pas mener à bien la transition énergétique vers la neutralité climatique d’ici à 2050, a conclu Mme Schweng. L’Europe devrait aider ses citoyens à jouer un rôle actif dans la transition verte tout en garantissant l’accès à l’énergie essentielle et l’égalité de traitement pour tous et en veillant à ne pas aggraver la pauvreté énergétique.

Ces dernières années, le CESE a largement contribué au débat sur la pauvreté énergétique et continuera à faire le point sur les progrès réalisés dans la lutte contre ce phénomène.

 

Downloads

The EESC welcomes targeted measures helping Europeans to pay their energy bills