Site web du CESE

Site web du CESE

Qu'est-ce que c'est?

Suivez-moi

 

Interactive

Staffan Nilsson at a press conference at the European Parliament on the citizen's agora eventEESC President about the cooperation with the European Parliament at the "Citizen's Agora" event

Staffan Nilsson at the European Parliament

 

 

EESC: a bridge between Europe and organised civil society

Portait of Staffan Nilsson

Staffan Nilsson's Portrait

Bandeaux de page d'accueil

Henri Malosse, Président du CESEBlog du Président Tweets du Président

Your Europe Your Say 2014   Logo of CESlink - Online cooperation between Economic and Social Councils Présidence italienne du Conseil de l'Union européenne 2014EMAS Registre des documents
ISO 14001 certified - Vinçotte Valid XHTML 1.0 Transitional

Staffan Nilsson's Comment (former EESC President 2010-2013)

Archives: Décembre 2011

Qu'avons-nous peur de perdre en sauvant l'Europe?

14 Dec 2011

Par: Staffan Nilsson

Une fois le dernier Conseil européen des 8 et 9 décembre terminé, les chefs d'État et de gouvernement sont rentrés chez eux rendre compte à leurs parlements. David Cameron a déclaré à la Chambre des communes britannique qu'il s'était rendu à Bruxelles dans une seule intention, à savoir "défendre nos propres intérêts". Mais où, je me demande, où se trouvaient-ils, nos intérêts communs? Où était l'intérêt commun européen, où étaient les objectifs européens, la recherche de solutions pour surmonter la crise tous ensemble? Le premier ministre suédois présentera aussi le dossier devant le Parlement suédois, mais il était bien en peine de savoir comment s'y prendre. Les discussions et décisions du Conseil de la semaine passée et les débats nationaux qui s'en sont suivis ont révélé un certain nombre de peurs qui semblent sous-tendre l'approche de certains États membres vis-à-vis de la gouvernance de l'UE. Au fond, qu'avons-nous peur de perdre en sauvant l'Europe…? Lisez plus…

Robin des Bois et la politique de cohésion de l'UE

1 Dec 2011

Par: Staffan Nilsson

La semaine dernière, j'ai participé à Poznań à une manifestation de la présidence polonaise de l'UE consacrée aux choix stratégiques à opérer pour la future politique de cohésion de l'UE. Elle était organisée en marge de la réunion informelle des ministres en charge de la cohésion des États membres de l'UE. Je n'ai pas entendu un seul d'entre eux réclamer que l'on consacre moins d'argent au prochain budget de la cohésion 2014-2020. Personne n'a osé non plus dire quoi que ce soit à propos de la crise très grave que nous connaissons actuellement. Pourquoi? Parce que, selon moi, même les gouvernements qui ont critiqué le montant élevé des fonds alloués par l'UE aux politiques de cohésion, ont maintenant compris qu'il n'y a pas d'opposition entre l'Europe économique et sociale, mais plutôt une interdépendance qui rend l'Europe plus forte. Lisez plus…