Publications - page 1

En Bulgarie, le dialogue social et les relations industrielles évoluent dans un environnement défavorable. On observe une tendance à la décentralisation des négociations collectives et à l’abandon de la pratique consistant à étendre les accords collectifs de branche. Ces différents développements réduisent progressivement la portée des négociations collectives.

Cacher les filtres Show Filters
Filter
Relatifs
Reset

Résultats 1 à 10 sur 286

  • Édité en: 2015
    22 pages
    La situation économique et sociale en Bulgarie

    En Bulgarie, le dialogue social et les relations industrielles évoluent dans un environnement défavorable. On observe une tendance à la décentralisation des négociations collectives et à l’abandon de la pratique consistant à étendre les accords collectifs de branche. Ces différents développements réduisent progressivement la portée des négociations collectives.

  • Édité en: 2015
    43 pages
    Projet d'orientations pour la participation des citoyens et de la société civile aux politiques et aux projets de l'UE en matière de transports

    L’étude propose un projet d'orientations qui doit servir de cadre aux dialogues participatifs destinés à faciliter les initiatives envisagées par la Commission en vue de mettre en œuvre le livre blanc de 2011 sur la politique des transports ou les projets d'infrastructure relatifs aux corridors du réseau central RTE-T.

  • Édité en: 2015

    La situation économique et sociale en Roumanie

    En 2009, la Roumanie a ignoré les signes de la crise financière et économique qui apparaissaient de manière manifeste dans l’UE et en Amérique du Nord, et elle est entrée dans cette crise sans y être préparée, quoique plus tard que d’autres États. Par conséquent, aucune mesure de prévention n'est venue atténuer les effets de la crise et, après l’entrée dans celle-ci, aucune mesure corrective n'a été véritablement prise, en dehors des mesures de réduction des dépenses budgétaires. En tout état de cause, ces dernières ont été appliquées de manière hétérogène sur l’ensemble des dépenses publiques.

  • Édité en: 2015
    110 pages
    Le dialogue civil et la démocratie participative dans la pratique des institutions de l'UE

    L'union européenne est intrinsèquement un modèle de gouvernance transnationale fondé, entre autres, sur la démocratie et l’État de droit. Notre enquête a permis de dégager deux conclusions essentielles: d'une part, le dialogue civil est basé sur le droit primaire ou constitutionnel de notre Union et aborde les enjeux spécifiques de la démocratie transnationale. D’autre part, sa mise en œuvre reste un défi.

     

  • Édité en: 2015
    54 pages
    Construire l'Europe que nous voulons - Modèles de participation de la société civile à la mise en œuvre du programme pour l'après-2015 au niveau de l'UE

    «Construire l’Europe que nous voulons» (juin 2015), ainsi s'intitule le rapport qui fait suite à une étude réalisée par le Stakeholder Forum pour le Comité économique et social européen (CESE) et son Observatoire du développement durable (ODD) sur la meilleure façon d'associer les différentes parties intéressées à la mise en œuvre, au suivi et au réexamen des objectifs de développement durable au niveau de l’UE. 

     

     

     

  • Édité en: 2015
    147 pages
    Nouvelles attitudes en matière de consommation et de production: les meilleures pratiques en matière de consommation collaborative et d'obsolescence programmée

    L'étude analyse la consommation collaborative et l'obsolescence programmée dans le contexte de l'économie circulaire et des biens partagés et communs. Cette analyse est réalisée selon une approche holistique qui tient compte des interactions et des interdépendances entre les différentes sphères économique, environnementale et sociale.

  • Édité en: 2015
    16 pages
    Contribution du Comité économique et social européen au programme de travail 2016 de la Commission européenne

    Les représentants européens de la société civile organisée ont présenté un paquet de recommandations à la Commission européenne en vue de la rédaction de son programme de travail pour 2016. Pour le Comité économique et social européen (CESE), les grandes priorités de 2016 devraient être d'approfondir l'intégration et la convergence économiques, de fournir un cadre stratégique à l'Union de l'énergie et d'initier le renouveau démocratique du projet européen.

  • Édité en: 2015
    16 pages
    Les priorités du CESE durant la présidence luxembourgeoise - Juillet - décembre 2015

    Avec le Luxembourg, la présidence revient à un État fondateur qui, d'une part, partage le siège des institutions et, d'autre part, a été amené à constituer une des charnières de l'«Europe du milieu», embryon de l'Union européenne d'aujourd'hui. Le Grand-Duché apportera sans nul doute son expérience unique et réussie non seulement d'une véritable intégration dans l'Europe, mais aussi de l'intégration de l'Europe dans ses territoires.

  • Édité en: 2015
    4 pages
    L’impact du PTCI à Malte: avantages et défis - Compte rendu du débat tenu à Malte le 9 mars 2015

    Les entreprises européennes considèrent qu'un partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (PTCI) approfondi et complet serait de nature à resserrer cette relation et permettrait à chacun de mieux tirer parti des liens existants en matière de commerce et d'investissement.

    Le présent document est un résumé de la discussion sur l'impact du PTCI sur Malte, qui s'est tenue à La Valette (Malte) le 9 mars 2015. La réunion était organisée en partenariat avec la chambre du commerce, des entreprises et de l'industrie de Malte.

  • Édité en: 2015
    2 pages
    Protocole de Paris – Programme de lutte contre le changement climatique planétaire après 2020 - Position paper – Juillet 2015

    Depuis son adoption, en mai 1992, 195 États ont ratifié la conventioncadre des Nations unies sur les changements climatiques («United Nations Framework Convention on Climate Change», CCNUCC). Ces pays se rencontrent chaque année à l'occasion de la Conférence des parties (COP), également connue sous le nom de «sommet mondial de l'ONU sur le climat». Au terme de plus d'une vingtaine d'années de négociations, au cours desquelles les émissions ont augmenté de près de 50 % au niveau mondial, on s'accorde de plus en plus à reconnaître qu'il faut agir plus fermement pour réduire ces rejets et limiter la hausse des températures mondiales en conséquence.

Résultats 1 à 10 sur 286