Voisins de l’Est

This page is also available in:

Les activités du CESE en ce qui concerne les voisins européens de l’Est associent l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine. L’objectif principal du CESE en ce qui concerne les pays européens voisins de l’Est consiste à renforcer les relations avec les organisations de la société civile de la région et à les associer à un dialogue auquel participent leurs décideurs politiques nationaux et la société civile organisée de l’Union européenne.

Les principaux mécanismes de coopération avec la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine sont les plateformes de la société civile qui complètent les organes politiques existant dans le cadre des accords d’association que l’Union européenne a passés avec ces pays. Les plateformes permettent aux organisations de la société civile de l’Union et des pays partenaires de suivre le processus de mise en œuvre et de préparer leurs recommandations aux autorités compétentes.

Du côté de l’Union, ces plateformes comprennent des membres du CESE ainsi que des représentants de grands réseaux européens de la société civile. Du côté des pays partenaires, ils représentent un large éventail d’organisations de la société civile. La composition des plateformes est fondée sur une représentation équilibrée de tous les groupes d’intérêt (organisations d’employeurs, syndicats et groupes d’intérêts divers).

Au sein du CESE, le comité de suivi «Voisins européens de l’Est» a été créé en 2004 en tant qu’organe spécialisé chargé des relations avec la société civile dans les pays voisins de l’Est. Le comité de suivi se réunit généralement quatre fois par an et ses membres participent activement aux activités du partenariat oriental, comme les plateformes multilatérales du partenariat oriental et le forum de la société civile du partenariat oriental.

Displaying 1 - 7 of 7
  • La politique de cohésion joue un rôle essentiel pour surmonter la crise de la COVID-19, atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050 et réduire les disparités en Europe. Néanmoins, tient à relever le CESE dans l’un de ses récents avis, le défi le plus grave qu’elle doit affronter dans un horizon plus prévisible est constitué par la guerre en Ukraine. Une action rapide doit être engagée pour aider les réfugiés et assurer l’intégration européenne du pays.

  • La situation de la société civile en Biélorussie à la suite des élections présidentielles d’août 2020 et l’ampleur de la répression qui en a découlé, ainsi que le sort tragique de la population afghane montrent que l’Union européenne (UE) doit s’exprimer d’une seule voix sur la scène géopolitique.

  • Le 26 septembre, le Comité économique et social européen (CESE) a adopté un avis d’initiative pour célébrer le 10e anniversaire du partenariat oriental. Le CESE reconnaît, dans son avis, les réalisations importantes accomplies dans le cadre de cette initiative, mais réclame également de nouvelles réformes en matière de démocratisation et de libertés fondamentales. L’avis insiste sur la nécessité de renforcer le rôle de la société civile et d’offrir aux États du partenariat oriental des perspectives crédibles d’adhésion à l’UE.

  • Reference number
    38/2019

    The European Economic and Social Committee (EESC) hosted a high-level conference on 5 September to celebrate the 10th anniversary of the Eastern Partnership.

  • Reference number
    6/2017

    La Géorgie est le pays du partenariat oriental qui affiche le meilleur bilan en matière de liberté des médias, mais des efforts soutenus doivent néanmoins être déployés pour améliorer le niveau de qualité journalistique, d’objectivité et d’éthique, ainsi que pour garantir l’indépendance des médias et leurs sources de financement. Tel fut l’un des principaux messages de la deuxième réunion de la plateforme de la société civile UE-Géorgie, tenue le 16 février au CESE. La plateforme a également recommandé au gouvernement géorgien d’intégrer  ...

  • La 3e réunion de la plateforme de la société civile UE-Ukraine tenue à Kiev les 8 et 9 novembre était centrée sur la réglementation du marché du travail, la législation et les pratique en matière de lutte contre la discrimination en Ukraine et aussi sur l’évaluation de l’état d’avancement des réformes entreprises dans le cadre de l’accord d’association. Les organisations de la société civile de l’UE et de l’Ukraine ont demandé avec insistance que les États membres de l’UE œuvrent, en recourant à tous les moyens politiques et économiques nécessaires, à la restauration de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, à l’instauration de la paix et à la résolution des problèmes humanitaires des habitants de cette région et des territoires limitrophes. En ouverture de la réunion,  Alfredas Jonuška ...

  • Reference number
    44/2016

    La réunion inaugurale de la Plateforme de la société civile UE-Géorgie (PSC) a eu lieu le 16 Juin 2016 à Tbilissi et a été co-présidée par Andrzej Adamczyk, membre du CESE, et Kakha Gogolashvili, président de la Plateforme nationale géorgienne auprès du Forum de la société civile du Partenariat oriental. Les participants à la première réunion de la PSC ont adopté une déclaration conjointe, évaluant l'état d'avancement de la mise en œuvre de l'accord d'association UE-Géorgie et reconnaissant les progrès considérables accomplis par la Géorgie depuis le début du processus d'association. Néanmoins, ils ont appelé ...

Displaying 1 - 7 of 7