Pays ACP et Afrique

This page is also available in

Depuis les années 1970, le CESE organise des réunions régulières avec les milieux économiques et sociaux du groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP). Ces réunions offrent l’occasion d’élaborer des recommandations sur les questions touchant les relations ACP-UE.

L’accord de Cotonou régit les relations entre l’UE et les 78 pays ACP jusqu’en 2020; il reconnaît le rôle essentiel joué par les opérateurs non étatiques dans le processus de développement. Cet accord permet au CESE d’organiser des réunions et des consultations avec les milieux économiques et sociaux des pays ACP et de l’Union.

Le CESE entretient des contacts réguliers avec les représentants de la société civile dans les pays ACP à différents niveaux par:

  • des réunions régulières du comité de suivi ACP-UE, qui se compose de membres du CESE et de représentants des milieux économiques et sociaux des pays ACP;
  • des séminaires régionaux dans des pays ACP, offrant un espace pour examiner des thèmes d’intérêt commun avec des représentants de la société civile, dans des régions différentes à chaque fois;
  • des rencontres générales triennales des milieux économiques et sociaux ACP-UE à Bruxelles.

Le CESE entretient également des contacts réguliers avec le Conseil économique, social et culturel de l’Union africaine.

Depuis de nombreuses années, le CESE maintient des contacts réguliers avec l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, en présentant un rapport sur ses activités lors des sessions de l’Assemblée.

Le CESE est également en étroite relation avec les organisations internationales d’employeurs, de travailleurs, d’agriculteurs et de consommateurs. Ces organisations désignent les représentants ACP conviés aux réunions tenues par le CESE, y compris celles du comité de suivi UE-ACP.

Displaying 11 - 20 of 69

Pages

Adoptés on 18/10/2017
Référence: 
REX/487-EESC-2017
Session plénière: 
529 -
Oct 18, 2017 Oct 19, 2017

Le CESE est un fervent partisan d’une politique de développement équitable, bien gérée et durable au niveau européen. Il est aussi fortement engagé en faveur d’une plus grande équité fiscale. Ces dernières années, plusieurs études ont soulevé la question de savoir si les politiques fiscales internationales des États membres, en particulier en ce qui concerne la conclusion de certains types de conventions de double imposition, ne contrecarrent pas les objectifs de la politique européenne de développement.

Avis du CESE: Les partenariats de l’UE pour le développement dans le contexte des conventions fiscales internationales

Adoptés on 02/07/2015
Référence: 
REX/441-EESC-2015
Session plénière: 
509 -
Jul 01, 2015 Jul 02, 2015

2015 est non seulement l’Année européenne pour le développement, mais aussi l’année où les objectifs du Millénaire pour le développement (définis jusqu’en 2015) cèderont le pas aux objectifs de développement durable (ODD). Cette même année, commencera le processus de renégociation de l’accord de Cotonou, qui sera effectivement renouvelé en 2020. Il convient, afin d'allier développement et durabilité, d'examiner toutes les sources disponibles de financement. L'ampleur de ce défi est telle que tous les acteurs, notamment les gouvernements, le secteur privé, les banques, les organisations de la société civile et les agences pour le développement, doivent contribuer à la réalisation de ces objectifs.

 

Financement du développement - la position de la société civile

Adoptés on 25/05/2016
Référence: 
REX/455-EESC-0000
Session plénière: 
517 -
May 25, 2016 May 26, 2016

Le CESE recommande que l’UE s’efforce de parvenir à un partenariat moderne, équitable et véritable avec les pays ACP, qui transcende la relation donateur-bénéficiaire et repose sur une politique extérieure de l’UE cohérente et intégrée, conformément au principe de la cohérence des politiques au service du développement (CPD). Ce cadre devrait garantir la participation des organisations de la société civile, y compris le secteur privé, dont la mission spécifique serait de suivre et d’évaluer l’incidence de la mise en œuvre de cet accord sur le développement durable des différentes parties. La société civile devrait se voir dotée de l’assistance technique et financière nécessaire pour assumer ce rôle.

Avis du CESE: Avenir des relations entre l'UE et les pays ACP (livre vert)

Adoptés on 27/09/2017
Référence: 
REX/495-EESC-2017

L’année 2017 sera décisive pour le partenariat entre l’Europe et l’Afrique. Dans un paysage mondial en mutation rapide, l’Afrique connaît de profonds changements économiques, politiques et sociaux, et l’importance qu’elle revêt pour les dimensions intérieure et extérieure de la sécurité et de la prospérité de l’Europe est de plus en plus évidente. L’Europe et l’Afrique ont tout à gagner d’un renforcement de leurs liens politiques et économiques, mais elles ont aussi beaucoup à perdre si elles n’agissent pas.

A new impetus for the Africa-EU Partnership (Communication)

08/07/2016
Reference number: 
47/2016

Après que la COP 21 à Paris a donné lieu à un certain nombre d’engagements financiers de toutes sortes de donateurs nationaux et internationaux, les acteurs économiques et sociaux de l’UE et d’Afrique réunis à Nairobi ont réclamé un meilleur accès aux fonds destinés à l'atténuation du changement climatique et une meilleure information en la matière. Des membres du ...

Pages