Égalité entre les hommes et les femmes

This page is also available in

Displaying 1 - 10 of 31

Pages

Opinion
Adopté on 24/03/2021
Référence: 
SOC/662-EESC-2020
Session plénière: 
559 -
Mar 24, 2021 Mar 25, 2021

Le télétravail peut favoriser l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée et devrait être un moyen de promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. À cette fin, la charge des soins non rémunérés et du travail domestique effectués par les femmes doit être entièrement partagée avec les hommes. Ensuite, les règles applicables au lieu de travail doivent être appliquées au domicile, y compris en matière de santé et de sécurité et de protection contre le harcèlement et la violence. Étant donné qu’il n’existe pas de cadre européen consolidé en matière de télétravail, il est nécessaire d’évaluer l’efficacité des règles existantes. Les partenaires sociaux devraient revoir l’accord-cadre de 2002 sur le télétravail et lui donner un nouvel élan.

Avis du CESE: Télétravail et égalité entre les hommes et les femmes: conditions pour que le télétravail n’exacerbe pas la répartition inégale des tâches domestiques et de soins non rémunérées entre les femmes et les hommes, et pour que celui-ci soit un moteur de p

Opinion
Adopté on 29/10/2020
Référence: 
SOC/642-EESC-2020
Session plénière: 
555 -
Oct 27, 2020 Oct 29, 2020

Cet avis, demandé par la Présidence allemande du Conseil, fait les principales recommandations suivantes:
- la collecte de données et le suivi des politiques de diversité sur le marché du travail doivent être améliorés à tous niveaux;
- les principes de gestion de la diversité doivent être intégrés dans les règles de l'UE et généralisés;
- davantage de fonds doivent être octroyés à la gestion de la diversité, afin de soutenir le travail des organisations de la société civile travaillant avec les groupes racialisés et les politiques de diversité mises en place par les partenaires sociaux;
- pour s'attaquer à la sous-utilisation des compétences des migrants et augmenter leur participation au marché du travail, celles-ci doivent être davantage reconnues. De plus, les migrants doivent bénéficier de formations gratuites et universelles, y compris des cours de langue;

Avis du CESE: La gestion de la diversité dans les États membres de l’UE (avis exploratoire à la demande de la présidence allemande)

Opinion
Adopté on 29/10/2020
Référence: 
SOC/641-EESC-2020
Session plénière: 
555 -
Oct 27, 2020 Oct 29, 2020

Le CESE décrit l’intégration comme un processus dynamique, qui engage à la fois les migrants et la société d’accueil. Le CESE estime que les défis de la migration doivent être abordés d'une manière globale. L’égalité entre les hommes et les femmes doit constituer l'un des piliers essentiels de l’intégration. La participation des familles et des parents migrants au sein des communautés locales et scolaires devrait commencer dès les premiers stades de l’accueil. Le CESE estime que la formation linguistique doit prévoir la découverte de la culture et la participation au sein de la communauté et de la société, ainsi que des conseils et informations aux migrants sur les avantages et objectifs d'une telle formation linguistique. Au vu des disparités présentes dans les États membres concernant l’enseignement des langues, le CESE réclame des lignes directrices communes au sein de l’Union européenne afin de garantir une approche unifiée et globale.

Avis du CESE: Intégration des femmes, des mères et des familles issues de l’immigration dans les États membres de l’UE et niveaux de langue cible pour l’intégration (avis exploratoire à la demande de la présidence allemande)

Opinion
Adopté on 15/05/2019
Référence: 
SOC/610-EESC-2018

L’égalité de genre n’est pas seulement une question de droits; c'est une nécessité sociale et économique pour l'UE, ses États membres et ses entreprises, dans la mesure où elle a un impact considérable sur la croissance durable et le PIB, tout en permettant d'exploiter le potentiel de 51% de la population de l'UE. L’UE doit faire de l’égalité entre les hommes et les femmes un objectif autonome assorti d’une stratégie contraignante, axée sur les mesures suivantes: lutter contre l'inégalité économique qui affecte les femmes, ainsi que la répression actuelle de leurs droits; ratifier et mettre en œuvre la Convention d'Istanbul sur toutes les formes de violence à l'égard des femmes (y compris le harcèlement); s'attaquer une fois pour toutes aux stéréotypes liés au genre, notamment par le biais des médias; et soutenir les organisations de la société civile qui œuvrent pour une plus grande égalité de genre.

Avis du CESE: Les questions relatives à l’égalité entre les hommes et les femmes (avis d’initiative)

Opinion
Adopté on 12/12/2018
Référence: 
SOC/586-EESC-2018

Cet avis répond à une demande d'avis exploratoire du Parlement européen sur l'égalité entre les hommes et les femmes sur les marchés du travail européens, qui mettait un accent particulier sur la situation salariale et les obligations en matière de soins/garde. L'avis estime nécessaire d'élaborer une stratégie européenne intégrée et ambitieuse pour s'attaquer aux obstacles systémiques et structurels et mener à des politiques visant à améliorer l'égalité entre les hommes et les femmes et à contribuer à la mise en œuvre du socle européen des droits sociaux. Il réitère les positions du CESE sur l'écart de rémunération et l'équilibre travail-vie personnelle et recommande des systèmes de rémunération neutres. Il plaide en faveur de la lutte contre la ségrégation sexuelle dans les domaines de l'éducation, de la formation et du marché du travail, en particulier des femmes appartenant à des groupes vulnérables.

 

Avis du CESE: Égalité des genres sur les marchés européens du travail (avis exploratoire demandé par le Parlement européen)

Opinion
Adopté on 12/12/2018
Référence: 
SOC/585-EESC-2018

Un grand nombre de femmes et de filles roms continuent d’être confrontées à de multiples discriminations dans divers domaines qui touchent, entre autres, à la santé, à l’emploi et à l’éducation. Elles n’ont également que des possibilités limitées d’influer sur les politiques qui les concernent le plus. Aussi, le CESE fait valoir combien il importe de s’assurer de leur participation aux programmes qui leur sont destinés et de prévoir qu’elles y soient représentées de manière majoritaire dans les phases de planification et de mise en œuvre. Le CESE demande qu’il soit mis fin à l’enseignement ségrégué et réclame la suppression des pratiques de santé violant les normes déontologiques.

Avis du CESE: La situation des femmes roms (avis exploratoire du Parlement européen)

Opinion
Adopté on 19/09/2018
Référence: 
SOC/587-EESC-2018

Cet avis exploratoire a été demandé par le Parlement européen pour contribuer à une mission à Tallinn, en Estonie, sur "La numérisation et le rôle des femmes", organisée par la Commission des droits de la femme et de l'égalité des genres (FEMM) du Parlement européen les 19 au 21 septembre 2018. L'avis examine l'écart numérique entre les sexes dans le système éducatif et le marché du travail. Il analyse ses raisons de ce phénomène et formule des propositions sur la manière d’accroître la participation des filles dans les études de STEM et TIC et de renforcer la présence des femmes dans le secteur numérique. Il examine également les avantages et les inconvénients de la numérisation et son impact sur la conciliation travail-vie des femmes.

Avis du CESE: L’écart numérique entre les hommes et les femmes (avis exploratoire demandé par le Parlement européen)

Opinion
Adopté on 11/07/2018
Référence: 
SOC/579-EESC-2018-01639-00-00-ac-tra

En Europe, les femmes handicapées représentent 16 % de l’ensemble de la population féminine; l’Europe compterait, dès lors, approximativement 40 millions de femmes et de filles handicapées.
Les femmes handicapées occupent toujours une place nettement défavorable au sein de la société et subissent une discrimination intersectionnelle dans tous les domaines de la vie, qui prend notamment la forme de désavantages socio-économiques, d’un isolement social, de violences à leur encontre, de stérilisations et d’avortements forcés, d’un accès insuffisant aux services communautaires, de logements de mauvaise qualité, de placements dans des instituts, de soins de santé inappropriés et d’une privation de la possibilité de contribuer et de participer activement à la société.

Avis du CESE: La situation des femmes handicapées (avis exploratoire demandé par le Parlement européen)

Opinion
Adopté on 18/04/2018
Référence: 
SOC/571-EESC-2018-00304-00-00-AC-TRA

Le CESE se félicite des efforts déployés par la CE pour remédier à l'écart salarial persistant entre les hommes et les femmes en proposant un plan d'action comportant huit domaines d'action, mais estime que chaque domaine devrait être davantage développé. Il est important d'examiner les stéréotypes qui affectent les choix de carrière, ainsi que les causes sous-jacentes de la ségrégation sur le marché du travail, afin de les contrer. Il est d'accord avec la proposition de la CE en matière de transparence des rémunérations et d'audits des rémunérations qui doit être introduite afin de faciliter la collecte de données individualisées et de développer des plans d'action appropriés au niveau sectoriel et des entreprises. En outre, il se félicite que la CE reconnaisse le rôle crucial que jouent les partenaires sociaux dans ce domaine, tout en soulignant la contribution des organisations de la société civile.

Avis du CESE: Plan d'action de l'Union européenne 2017-2019 Éliminer l'écart de rémunération entre les femmes et les hommes (Communication)

Pages