Troisième rapport sur la cohésion économique et sociale

This page is also available in

Troisième rapport sur la cohésion économique et sociale

Points clés

 

Le CESE souligne avec préoccupation que malgré l'évolution positive, des disparités régionales persistent en termes de développement économique et social.

Il apparaît nécessaire que l'économie européenne se focalise sur les activités fondées sur la connaissance, l'innovation et les nouvelles technologies d'information et de communication, afin de rendre l'économie européenne plus compétitive et d'accroître l'emploi et le niveau de vie.

Le CESE souscrit à la nouvelle architecture donnée à la politique de cohésion de l'UE pour l'après 2006, ainsi qu'à la limitation du nombre d'instruments financiers concourant à la politique de cohésion  et au principe de la réduction tant du nombre d'objectifs que de celui d'instruments financiers qui y sont associés.

Le CESE insiste encore une fois sur la nécessité que la participation des partenaires aux comités de suivi devienne obligatoire et soit valorisée via l'attribution à ceux-ci du droit de vote.

Le Comité accueille enfin favorablement l'intention de la Commission d'établir, dans le cadre de la convergence, un mécanisme spécifique visant à compenser toutes les faiblesses des régions ultrapériphériques, ainsi que de celles touchées par des faiblesses structurelles permanentes.