Stratégie pour le marché intérieur des biens et des services

EESC opinion: Stratégie pour le marché intérieur des biens et des services

Le CESE:

  • demande qu'une place importante soit accordée, dans la mise en œuvre du marché unique, aux secteurs de l'économie verte, en développant des modèles de marché favorisant une production et une consommation durables et en continuant d'appliquer les principes de l'économie circulaire et de la lutte contre le changement climatique, et ce, par l'établissement de nouveaux indicateurs;
  • juge nécessaire d'intensifier les efforts et les investissements dans le domaine des réseaux de gaz et d'électricité et d'appliquer le principe de subsidiarité aux stockages d'énergie entre les États membres;
  • propose que le train de mesures sur la mobilité des travailleurs soit orienté vers la levée de tous les obstacles à la libre circulation des travailleurs, tout en maintenant des niveaux élevés de sécurité;
  • appelle de ses vœux une meilleure coordination entre les systèmes de sécurité sociale, par la mise en place d'organismes de sécurité sociale dont les fonctions sont reconnues au niveau européen;
  • estime qu'il est fondamental de mettre pleinement en œuvre les dispositions du traité relatives aux droits des travailleurs en matière d'information et de consultation, et préconise d'impliquer davantage les travailleurs à la gouvernance de l'entreprise;
  • estime qu'il convient de déployer davantage d'efforts pour améliorer la sécurité des produits et la surveillance du marché, en prêtant une attention particulière aux escroqueries sur le marché numérique. À cette fin, il souhaite la mise en place d'un mécanisme de recours collectif efficace qui soit également valable tant au niveau national que transnational;
  • considère que l'entrepreneuriat social et coopératif est essentiel à la cohésion sociale, pour assurer aux citoyens européens une croissance économique plus efficace et durable. À cet égard, le CESE propose la création d'une structure permanente afin d'approfondir ces aspects;
  • fait valoir la nécessité d'améliorer l'efficacité de la directive sur les services et les procédures de notification correspondantes, en empêchant toute forme de protectionnisme et l'apparition de nouveaux obstacles à la libre circulation des services, dans le cadre d'une approche secteur par secteur, afin de détecter les anomalies et les obstacles;
  • plaide pour que soit lancée une campagne de participation directe des citoyens, en particulier des jeunes, qui permette à chacun de s'approprier les valeurs de la citoyenneté européenne;
  • préconise la création d'un Erasmus de l'artisanat et de l'apprentissage au sein du marché unique, permettant à de jeunes artisans et apprentis d'expérimenter l'unicité du marché intérieur européen et de procéder à des échanges d'expériences et de savoir-faire.

 

Autres avis du CESE sur le même thème:

Pour plus d'informations veuillez contacter le secrétariat de la section INT.