You are here

REX/481 - Participation de l’Union à PRIMA

Avis du CESE: REX/481 - Participation de l’Union à PRIMA

Le 18 octobre 2016, à la suite d’une demande formulée par neuf États membres en décembre 2014, la Commission européenne a adopté une proposition visant à établir un nouveau partenariat public-public pour la recherche et l’innovation dans la région méditerranéenne (PRIMA) au titre de l’article 185 du TFUE. Le partenariat PRIMA se concentrerait sur deux questions socio-économiques clefs qui sont importantes pour la région: les systèmes alimentaires et les ressources en eau. La proposition législative a été transmise au CESE pour avis.

La décision proposée établirait le partenariat PRIMA en tant qu’initiative au titre de l’article 185 dans le cadre du programme Horizon 20020 pour la recherche; il bénéficierait d’une contribution totale de l’UE de 200 millions EUR. Le partenariat serait établi et financé pour une période de 10 ans (jusqu’au 31 décembre 2028). Une structure de mise en œuvre spécifique – PRIMA-IS – sera créée afin de gérer la contribution de l’UE.

La proposition mentionne que le partenariat pour PRIMA serait entrepris en commun par 14 pays, avec des statuts variables en fonction de leur participation à Horizon 2020: neuf États membres (Chypre, Espagne, France, Grèce, Italie, Luxembourg, Malte, Portugal et République tchèque), deux pays associés (Israël et Tunisie) et trois pays tiers (Égypte, Liban et Maroc).

Les États participants ont convenu de «se concentrer sur l’élaboration de solutions innovantes et sur la promotion de leur adoption en vue d’améliorer l’efficacité et le caractère durable de la production alimentaire et des ressources en eau».