Pauvreté et bien-être chez les enfants

This page is also available in

Avis du CESE: Pauvreté et bien-être chez les enfants

Points clés

Le Comité

  • salue l'engagement politique que le Conseil a manifesté en décidant que la réduction de la pauvreté constituerait l'un des cinq grands objectifs que l'UE doit atteindre d'ici 2020, afin de permettre à 20 millions de personnes de sortir de cette situation;
  • est toutefois déçu de constater l'absence d'un objectif qui viserait spécifiquement à réduire la pauvreté de l'enfant et accroître son bien-être;
  • se félicite également que l'une des sept initiatives-phares consistera en une plate-forme européenne contre la pauvreté, qui visera à "garantir une cohésion sociale et territoriale telle que les avantages de la croissance et de l'emploi sont largement partagés et que les personnes en situation de pauvreté et d'exclusion sociale se voient donner les moyens de vivre dans la dignité et de participer activement à la société";
  • préconise avec force que cette plate-forme serve de cadre à la lutte qui sera menée pour éradiquer la pauvreté des enfants et accroître leur bien-être, grâce au développement de démarches multidimensionnelles, axées sur eux. La Charte des droits fondamentaux de l'UE comporte des dispositions sur les droits de l'enfant, qui lui enjoignent énergiquement d'assurer leur subsistance, leur protection et leur développement. Il conviendrait que les enfants disposent d'indicateurs et objectifs spécifiques au sein de la Plate-forme européenne contre la pauvreté;
  • appuie l'appel lancé en faveur d'une recommandation de la Commission sur la pauvreté et le bien-être des enfants qui fixerait les visées et objectifs essentiels de l'action en la matière et établirait un cadre pour effectuer en permanence un suivi, des échanges, des recherches et des évaluations par les pairs pour contribuer à atteindre ce but fixé par la stratégie UE 2020.