Les carburants bas carbone et renouvelables

Cet avis d'initiative se concentre sur deux secteurs industriels, le maritime et l'aviation, afin d'évaluer l'adoption de carburants durables à faible teneur en carbone. Cette question revêt une importance particulière dans le contexte du plan d'action européen pour le climat, qui vise à réduire les émissions de CO2.  Au cours des dernières années, la Commission a présenté plusieurs initiatives sur ce sujet, découlant du Pacte Vert, dont la dernière en date du 6 février 2024 concerne la gestion industrielle du carbone. L'objectif reste la réduction progressive de l'empreinte carbone (avec un objectif de réduction de 55 % d'ici 2030) afin d'atteindre la neutralité climatique pour le continent européen d'ici 2050.

En se concentrant sur les secteurs industriels de l'aviation et du maritime, l'avis explore la manière d'atteindre les objectifs de décarbonisation tout en restant compétitif, tant au niveau de l'UE qu'au niveau mondial.  En ce sens, l'une des principales solutions envisagées consiste à utiliser une proportion de plus en plus élevée de carburants durables (d'origine non fossile) et à faible teneur en carbone. Dans cette hypothèse, l'Europe doit assurer une production suffisante pour répondre à la demande industrielle. L'avis examinera la technologie et les capacités industrielles nécessaires à une transition réussie dans ces secteurs. De même, il examinera les coûts de production de ces carburants durables, ce qui est essentiel pour l'analyse de rentabilité des compagnies aériennes et des armateurs. L'avis vise à tirer des conclusions et à formuler des recommandations sur les aspects industriels et réglementaires.