Education financière et consommation responsable des produits financiers

This page is also available in

Avis du CESE: Education financière et consommation responsable des produits financiers

Points clés:

 

Le CESE

  • apprécie les différentes initiatives mises en œuvre par la Commission européenne et l'OCDE afin de lutter contre la complexité et l'opacité croissantes du système financier.
  • invite donc le secteur financier à dûment appliquer la nouvelle réglementation et à faire preuve d'autorégulation pour favoriser des pratiques appropriées et honnêtes qui facilitent l'accès à des produits financiers transparents.
  • estime que les citoyens européens ont une responsabilité s'agissant de développer leurs aptitudes financières tout au long de leur existence. L'éducation financière doit être conçue comme une politique holistique, fondée sur la collaboration de tous les acteurs concernés.
  • demande que l'éducation financière soit intégrée dans les programmes d'enseignement à titre de matière obligatoire et, en prolongement, dans les plans de renforcement des aptitudes et de recyclage des travailleurs.
  • estime qu'une éducation financière pleinement accessible est bénéfique pour l'ensemble de la société. Le secteur financier doit de son côté s'engager activement dans une double action conjuguant microfinancements et éducation et faciliter l'accès à des services financiers de base.
  • met en évidence l'impact limité des programmes actuels d'éducation financière, et souligne qu'il importe d'évaluer leur caractère approprié.
  • insiste sur la nécessité d'inscrire les besoins des consommateurs de produits financiers parmi les thèmes prioritaires des réunions internationales à haut niveau, en particulier le sommet du G20. À cet égard, il demande la constitution d'un groupe d'experts en protection financière du consommateur.