Cohésion territoriale

Cohésion territoriale

Principaux points de l'avis du CESE:

 

Le CESE accueille positivement le Livre vert, comme un pas supplémentaire sur la voie de l’intégration européenne et se réjouit de l’ouverture d’un tel débat; il regrette que ce document donne trop peu d’informations sur les actions de coordination et de coopération déjà existantes et qu’il n’aille pas suffisamment loin dans la proposition de pistes d’actions.

 

Le CESE considère que la cohésion territoriale doit s’appuyer sur un nouveau contrat avec les citoyens et la société civile organisée, permettant l'interaction entre des procédures participatives ascendantes, incluant également le dialogue civil, et les initiatives de l'UE.

 

Comme l’être humain et la citoyenneté doivent être au centre des politiques et des actions communautaires, le CESE insiste sur la mise en œuvre de la Charte des droits fondamentaux, comme un instrument indispensable de la cohésion territoriale. Le CESE est promoteur d’un modèle social européen basé sur des valeurs et objectifs communs européens qui intègrent développement économique et progrès social. La politique sociale et la politique économique sont interdépendantes; elles se renforcent mutuellement et s’expriment le plus souvent concrètement sur un territoire.

 

Le CESE a un rôle essentiel à jouer pour favoriser une plus grande adhésion et participation de la société civile organisée au projet européen et, dans le cas présent, pour faciliter la mise en œuvre des politiques et actions qui promeuvent la cohésion territoriale. Il souligne que la démocratie participative basée sur les associations représentatives et la société civile, et reconnue comme une composante des principes de fonctionnement démocratiques de l’Union est une condition incontournable pour réaliser celle-ci.