Avis du CESE: Relations entre générations

Avis du CESE: Relations entre générations

Points clés:

Les sociétés d'Europe, et la société européenne qu'elles ont entrepris de bâtir en commun sont et seront couramment confrontées à des risques de fractures sociales, politiques, ethniques, culturelles. Il importe de tout mettre en oeuvre pour que ne s'y ajoutent pas des menaces de brisures intergénérationnelles.

La multiplicité et la complexité des composantes sectorielles à prendre en compte ne dispensent pas d'en concevoir et développer une approche anticipatoire globale et systémique; car en ce domaine comme en d'autres, les réalités ne sont ni cloisonnées ni dissociables. Et il faut souligner qu'une bonne gestion des problèmes de relations intergénérationnelles aurait des incidences économiques très positives.

Le Comité économique et social européen attache une importance majeure à ce champ de réflexion qui suscite, manifestement, une attention croissante mais qui ne se situe pas encore à la place qu'il mérite dans les préoccupations politique des États et de leur Union.

L'avis du Comité est une réponse à un défi: contribuer à ce que se développe, à l'avenir, davantage de concertation sur un sujet primordial qui implique l'intervention coordonnée et prolongée d'une pluralité d'acteurs, qui commande d'éviter la prédominance d'intérêts conçus dans un horizon court, et qui requiert la continuité d'un dessein constructif. Il s'agit de l'élaboration progressive d'un nouveau pacte entre générations dans les territoires de l'Union européenne.

Le Comité, à ce stade, préconise l'organisation d'une session publique de réflexion sur ce vaste thème et se porte candidat au lancement et à l'organisation de pareille initiative. L'engagement du Comité sur ce vaste champ peut et doit s'y exercer, en permanence et tout le long du chemin, en étroite coopération avec les institutions de l'Union.