Avis du CESE: Les conséquences du vieillissement de la population sur les systèmes de santé et de protection sociale

This page is also available in

Avis du CESE: Les conséquences du vieillissement de la population sur les systèmes de santé et de protection sociale

Points clés

Le CESE considère qu'il convient d'adopter les mesures suivantes pour faire face aux conséquences du vieillissement de la population sur les systèmes de santé et de protection sociale:

Au niveau national:

  • renforcer la prévention, promouvoir la santé et l'éducation à la santé dans tous les groupes d'âge et
  • améliorer la qualité des soins et de l'assistance aux personnes âgées,
  • apprécier, en appliquant l'évaluation des technologies de la santé (Health Technology Assessment – HTA), les technologies de la santé en matière de téléassistance (environnement de soin), qui cherchent à promouvoir l'autonomie et à améliorer l'efficacité et la qualité des soins dispensés aux personnes âgées,
  • créer un réseau étendu et décentralisé de structures proches du domicile qui permettent un contact direct entre les personnes âgées et le personnel médical et soignant ("désinstitutionnalisation"),
  • introduire un dispositif de couverture obligatoire garantissant l'assistance aux personnes âgées (par ex. une assurance-dépendance),
  • ouvrir les systèmes nationaux de santé et de protection sociale aux essais sur modèle afin de permettre à ces systèmes d'évoluer,
  • sensibiliser le public à ces questions dans le cadre de l'apprentissage tout au long de la vie,
  • reconnaître la valeur des soignants et leurs besoins.

Au niveau européen:

  • élaborer un plan d'action en faveur du vieillissement en bonne santé et dans la dignité, en prenant appui sur les conclusions du Conseil "Emploi, politique sociale, santé et consommateurs" (EPSCO) du 30 novembre 2009,
  • accorder la priorité au thème "Vieillir en bonne santé, dans la dignité et de manière active" dans le contexte de la stratégie Europe 2020,
  • harmoniser la terminologie, les définitions, outils d'évaluation, vadémécums, critères, procédures,
  • mettre en exergue le thème "Vieillir en bonne santé, dans la dignité et de manière active" à l'occasion des deux prochaines Années européennes
  • développer une charte européenne des droits des personnes ayant besoin d'assistance et de soins,
  • instaurer, au sein de la Commission, un groupe de travail interservices spécifique en charge du thème "Le vieillissement et la santé" (y compris "les soins de santé, l'assistance, les pensions et la durabilité financière"),
  • mettre en place, au CESE, une "table ronde", une "catégorie" ou un "groupe d'étude permanent" sur le thème "Vieillir en bonne santé, dans la dignité et de manière active dans le cadre du dialogue intergénérationnel" en vue d'élaborer une stratégie interdisciplinaire dans ces domaines,
  • intégrer la gérontologie et les études démographiques en tant que priorités dans le huitième programme-cadre de recherche,
  • inventorier, comparer et évaluer les objectifs des États membres en matière de santé,
  • soutenir les États membres dans la mise en œuvre des mesures susmentionnées au moyen de financements au titre des Fonds structurels et de cohésion et de la méthode ouverte de coordination,
  • promouvoir l'évaluation multinationale des technologies de la santé (HTA) afin d'apprécier les nouvelles solutions proposées par les TIC concernant les besoins des personnes âgées en matière de soins,
  • créer une nouvelle image de la vieillesse, notamment dans les médias,
  • élaborer des lignes directrices européennes sur la compatibilité entre vie familiale, vie professionnelle et assistance.