Déclaration du groupe des travailleurs sur la criminalisation de la solidarité

par le groupe des travailleurs du CESE

Au vu de la situation humanitaire désespérée en Méditerranée qui se caractérise par un mépris des valeurs et des principes de l’Union européenne, et qui, au cours des dernières semaines, s’est encore aggravée, le groupe des travailleurs réaffirme que:

  • la solidarité n’est PAS et ne sera jamais un crime;
  • l’acte consistant à sauver des vies représente l’obligation humaine suprême que ce soit sur le plan de la morale ou du droit international;
  • l’action humanitaire et l’activité désintéressée de la société civile ne doivent jamais être criminalisées;
  • l’immigration ne devrait pas être utilisée comme un instrument politique.

Le groupe des travailleurs réaffirme son plein soutien – et sa solidarité – à l’ensemble des organisations, des femmes et des hommes qui agissent pour sauver des vies. (prp)